La Solidarité à distance. Quand le don passe par les organisations

Solidarite_a_distance_2016_couvertureSous la direction de Sidonie NAULIN et Philippe STEINER
PUM 2016

Habituellement, le don est pensé comme un cadeau fait en direct par une personne à une autre. En réalité, beaucoup de dons sont faits « à distance », en transitant par des organisations, sans qu’il y ait de contact entre donateur et donataire. C’est le cas des dons d’organes, de gamètes et de sang, des dons alimentaires ou encore des dons d’objets usagés. La croissance des dispositifs de mise en relation à distance par le biais d’Internet accélère d’ailleurs le développement des dons organisationnels.
Les huit études de cas présentées dans l’ouvrage visent à mettre en lumière les conséquences sur le don du passage par les organisations. Quatre aspects du don organisationnel sont particulièrement étudiés : le travail effectué par les organisations qui rendent possible la solidarité à distance, les circuits de commerce par lesquels passent les dons organisationnels, la réciprocité dans le cadre d’un don sans lien direct entre le donateur et le donataire et, enfin, la dimension politique associée à la solidarité à distance. L’ouvrage met ainsi en évidence la capacité du don à s’inscrire dans les formes les plus modernes de la société contemporaine.

Avec les contributions de: Nicolas Auray, Maëlle Cappello, Julie Bastianutti, Cécile Chamaret, Sophie Chauveau, Yuna Chiffoleau, Emmanuel Kessous, Sidonie Naulin, Dominique Paturel, Samuel Pinaud et Philippe Steiner.

En savoir plus