2017 ou la rupture définitive avec trente ans de politique

Électoraliste reconnu, l'universitaire Pierre Martin revient sur le paysage issu des scrutins de 2017, et ses nouveaux contours. La République en marche incarne selon lui un pôle « libéral-mondialisateur », qui a su profiter de « bases électorales rongées par le doute », entouré d’une droite « conservatrice identitaire » et d’une nouvelle gauche contestataire « démocrate-écosocialiste ».



Chercheur.e.s impliqué.e.s :