Alan Confesson soutient sa thèse

Alan Confesson soutient sa thèse

Sujet :  Une nouvelle gauche radicale. Analyse comparative des transformations de la famille partisane de la gauche radicale européenne au XXIème siècle (2000-2017)

 

Jury :

Pierre BRÉCHON   PR1   IEP Grenoble   Directeur de thèse
Dominique ANDOLFATTO   Professeur des Universités   Université de Bourgogne Franche-Comté   Rapporteur
Jean-Michel DE WAELE   Professeur   Université Libre de Bruxelles   Rapporteur
Frédéric GONTHIER   Maître de Conférences   IEP Grenoble   Examinateur
Christophe BOUILLAUD   Professeur des Universités   IEP Grenoble   Examinateur
Annie LAURENT   Directeur de Recherche Emérite   Université de Lille   Examinateur

 

Résumé :

En Allemagne, en Belgique, en France, en Irlande, en Islande, en Slovénie ou au Portugal, la gauche radicale connaît des poussées électorales, atteignant bien souvent des niveaux là aussi inédits. Dans les pays dans lesquels elle est traditionnellement bien implantée, si elle ne perce pas, elle demeure un acteur important de la vie politique et parlementaire, notamment à Chypre, en République tchèque, en Finlande, en Suède. Il est donc pertinent d’interroger le phénomène : pourquoi ce retour en force des partis de la gauche radicale ? Quelles en sont les causes ? Qui sont les acteurs partisans de ce renouveau ? Apporter des réponses à ces questions ne peut que passer par une analyse comparative.
La thèse se fixe comme objectif de répondre à deux questions ayant structuré sa rédaction :
1/ pourquoi la gauche radicale européenne se transforme-t-elle, quels sont les facteurs provoquant cette transformation en incitant ses dirigeants à l’opérer, et quelle est la nature de ces transformations ?
2/ quels sont les objectifs et les attendus de ces transformations, et comment se traduisent-elles par le ralliement de nouveaux électeurs dans le cadre des échéances électorales ?
Nous partons en effet du principe qu’un parti ne se transforme pas en vain. S’il amende son identité, son projet, ses discours ou le mode de fonctionnement de son organisation, c’est qu’il escompte franchir un cap dans son développement. Au travers d'une analyse comparative entre l'Allemagne, l'Espagne, la Grèce et le Portugal, nous verrons qu'émerge et se structure une nouvelle gauche radicale impactant durablement la famille partisane de la gauche radicale européenne.



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Ouvert à tous