De l'image-mouvement à l'image-composite : pour une analyse sensible du lieu

Guillaume Meigneux introduira ici la technique du compositing qui permet de combiner au sein d’une même image vidéo différentes sources d’images. Il montrera comment elle est susceptible d’opérer un glissement sémantique dans la lecture des images. Aux concepts deleuziens, centrés sur des logiques relationnelles entre les images dans le temps de leur actualisation, le compositing semble introduire une variante, une image composite qui inverse le lien de subordination entre le temps et l’espace. Les images sont agencées spatialement avant d’être synchronisées temporellement. L’image composite se caractérise alors par un regard synoptique sur un ensemble de situations mis en relation dans la surface de l’image et ouvre la possibilité d'une analyse sensible des lieux et de leurs vécus.

 

Guillaume Meigneux est architecte, cinéaste et enseignant à l'ENSA Paris Val de Seine. Il étudie et expérimente les relations entre la création filmique et la conception de projets urbains.




Cycle de séminaire :