Hélène Haller et Lou Morriet primées

Hélène Haller et Lou Morriet primées à l'Ecole thématique Energies et Recherches du CNRS

Les doctorantes des laboratoires G2elab, INES-LITEN et Pacte impliquées dans le Cross-Disciplinary Program Eco-SESA Smart Energies in Districts ont raflé 100% des prix de la meilleure présentation de thèse de la prestigieuse Ecole Energies et Recherches du CNRS. L'école Energies & Recherches est proposée tous les deux ans aux doctorants, post-doctorants et enseignants chercheurs. Co-Organisée par le CNRS, le CEA, l’ADEME et l’IFPEN, elle s'est tenue à la station biologique de Roscoff du 18 au 23
mars 2018. Soixante doctorants ont été sélectionnés parmi quatre-vingt candidatures offrant ainsi une diversité d'approches autour de la thématique "énergie" (sciences de l'ingénieur, sciences du vivant, sciences sociales).

Trois chercheuses impliquées dans le Cross Disciplinary Research Program Eco-SESA Smart Energie in Districts Univ. Grenoble Alpes y ont obtenu les prix de la meilleure présentation de thèse.

 

Les prix ont été décernés à :

  • Hélène Haller, doctorante au laboratoire de sciences sociales Pacte (CNRS / UGA Sciences Po Grenoble), pour sa présentation intitulée "Concevoir des bâtiments dans une injonction à la performance énergétique : un travail repensé et stabilisé face aux évolutions règlementaires" ; dans le cadre de sa thèse "Le constructeur de bâtiments performants entre prescriptions des autorités publiques et attentes des habitants" encadrée par Nicolas Buclet et Gilles Debizet ;
  • Lou Morriet, doctorante au Laboratoire de Génie Electrique de Grenoble (G2Elab : Grenoble INP/CNRS/UGA) et au laboratoire PACTE de Grenoble, pour sa présentation intitulée "Développement d'outils multi-acteurs pour l'autoconsommation collective électrique" ; dans le cadre de sa thèse "Faisabilités technico-économiques d’échange d’énergie entre différents acteurs à l’échelle d’un quartier" encadrée par Frédéric Wurtz et Gilles Debizet
  • Elise Bruhat,doctorante au laboratoire CEA-INES (CEA /CNRS/USMB) au Bourget du Lac, pour sa présentation intitulée "Développement d'une nouvelle structure de cellule solaire silicium à contacts passivés" ; dans le cadre de sa thèse en partenariat avec l'Institut des Nanotechnologies de Lyon : "Développement d'oxydes "tunnel" et d'OTC (Oxydes Transparents Conducteurs) pour la passivation des contacts sur cellules PV silicium homojonction industrialisables", encadrée par Thibaut Desrues et Denièle Blanc-Pélissier ;

 

Déroulement et critères de sélection

Les doctorants devaient présenter leurs travaux oralement en 3 minutes.
Pour chaque session journalière, un prix a été discerné pour la meilleure présentation du jour selon les critères suivants :

  • une présentation claire de la question de recherche, des enjeux liés ainsi que de la méthodologie et des verrous scientifiques à lever,
  • un support visuel pertinent,
  • un bonne prestance à l'oral.


Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Lié : 
Ouvert à tous