In-PACTE Saison 2 : Yves Schemeil

In-PACTE Saison 2 : Yves Schemeil

La pandémie a-t-elle dopé l’OMS ?

La saison 2 de notre podcast In-PACTE est enfin là, avec pour sujet central la pandémie de la covid19 et ses effets sur la société. Dans chacune des capsules, qui seront diffusées à partir d’aujourd’hui, les chercheurs du laboratoire Pacte seront interrogés dans la continuité de leur présentation lors de notre séminaire « Crise de la covid ».

 

C’est donc Yves Schemeil qui ouvre le bal pour nous parler de l’OMS et de l’effet de la pandémie sur cette organisation :

 

 

Yves nous définit l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) comme la résultante d’une association internationale entre les responsables des questions sanitaires et épidémiques de nombreux pays. Elle s’occupe entre autres des normes sanitaires, des conditions de mise sur le marché des médicaments, ou encore de la sureté et de la bonne distribution des vaccins. Son cœur de cible : la santé de la planète entière, ce qui la pousse à tendre vers un équilibre entre les pays « du Nord » et les pays « du Sud ». Dans cette optique, elle mobilise des chercheurs du monde entier et coopère avec des organisations de tous les pays du monde.

 

D’après M. Schemeil, c’est une institution très résiliente, c’est-à-dire qu’elle est capable de se réinventer, de définir de nouvelles missions et de couvrir de nouveaux domaines, ce qui lui a permis de maintenir son existence depuis sa création à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Une survie qui s’est faite malgré bon lot de critiques portant notamment sur ses problèmes de gestion, de gaspillage et de divers conflits d’intérêts, prouvant ainsi sa qualité d’élément de gestion sanitaire indispensable.

 

Dans le cadre de la pandémie de la covid19, il a fallu à peu près un mois pour que l’OMS déclare l’état d’urgence international. A cette époque, il y avait très peu de cas en dehors de la Chine, et l’information est heureusement remontée par le biais des autorités locales chinoises. S’en est ensuivie une première étape de tests massifs des médicaments déjà existants sur le marché, puis un déploiement de soutiens financiers aux entreprises pharmaceutiques pour le développement d’un vaccin. Enfin, d’un troisième temps, l’OMS a monté des équipes de formation du personnel soignant, de façon à ce que les meilleures pratiques en matière de soins intensifs aux victimes de la covid19 soient largement intégrées dans tous les pays.

 

Ainsi, cette pandémie n’a pas été sans conséquence sur l’organisation, comme l’ont montré les recherches de Yves Schemeil. Spécialisé dans les organisations internationales et la manière dont elles dépassent le cadre pour lequel elles ont été créées, il explique que la crise de la covid19 a dopé le réseau international de la santé en favorisant son extension. Il observe notamment une évolution des systèmes internationaux vers un renforcement de leur position par la coopération des états, sans leur retirer pour autant leur propre souveraineté. Dans ce sens, l’OMS a profité positivement de la crise sanitaire pour se développer, et on s’interroge sur la reproductivité de ce modèle : les prochaines décennies pourraient-elles voir émerger un gouvernement mondial ?

 

 

Retrouvez tous les épisodes de In-PACTE sur :

Acast : https://shows.acast.com/in-PACTE

Spotify : https://open.spotify.com/show/2PH1zBR9gHghtQrB8lxD55

Deezer : https://www.deezer.com/fr/show/2336642

Apple Podcast  : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/in-pacte-le-podcast-qui-donne-la-p...

YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCW4hfhliDqy_qytMKus6ktQ/

 

 

In-PACTE est une création du service communication de Pacte et d'Emilie Wadelle



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Ouvert à tous