Julia Grosinger soutient sa thèse

Julia Grosinger soutient sa thèse

Thèse co-dirigée par Nicolas BUCLET, Professeur des Universités, Université Grenoble-Alpes et par Sandra LAVOREL, Directrice de recherche, Laboratoire d’Ecologie Alpine-CNRS

 

Titre de la thèse : Les multiples aspects de la création de richesse dans un système  socio-écologique des Alpes françaises 

 

Composition du jury :

Nicolas BUCLET, Professeur, Université Grenoble Alpes, Co-directeur de thèse
Claire DELFOSSE, Professeur, Université 2-Lyon, Rapportrice
Jean-Christophe DISSART, Professeur, Université Grenoble Alpes, Examinateur
Sandra LAVOREL, Directrice de recherche, Laboratoire d’Ecologie Alpine-CNRS, Co-directrice de thèse

Marianne PENKER, Professeur, University of Natural Resources and Life Sciences, Vienna, Examinatrice
Tobias PLIENINGER, Professeur, University of Göttingen, Rapporteur

 

Résumé :

De nombreuses activités socio-économiques qui contribuent à la qualité de vie des personnes  sont intrinsèquement liées aux écosystèmes. Les écosystèmes fournissent des avantages  matériels indispensables (par exemple, de la nourriture, un abri, etc.), mais leur production peut  simultanément contribuer grandement à la détérioration du capital naturel, à la diminution des  ressources limitées et au renforcement des disparités sociales. Afin de parvenir à une qualité de  vie pour tous dans le respect des limites écologiques, il est nécessaire d'adopter de nouvelles  approches qui vont au-delà des analyses monétaires exclusives. Au cours des dernières  décennies, la recherche interdisciplinaire sur les systèmes socio-écologiques couplés (SES) a  de plus en plus lié les écosystèmes aux aspects multidimensionnels qui contribuent à une qualité  de vie. Pourtant, le rôle de la dynamique sociétale dans les SES est resté sous-explore, en  particulier en ce qui concerne la génération de valeur dans le cadre des interactions entre les  sociétés et les écosystèmes. 


Ouvert à tous