Kévin Guelle débute une thèse à Pacte

Kévin Guelle débute une thèse à Pacte

Titre de la thèse : Travail collaboratif dans l'industrie de remanufacturing. Dans une organisation agile, définir les conditions d'apprentissage pour développer des compétences de travail collectif avec le robot et les autres postes.

Co-direction : Mme CAROLY Sandrine (Pacte) & Mme LANDRY Aurélie (LIP)

 

Initialement désireux de comprendre la physiologie humaine par l’étude de l’homme pathologique (i.e., médecine), mon regard s’est finalement porté sur l’étude de l’homme sain (i.e., capable de produire des   performances) dans le cadre d’une première année commune en STAPS à l’Université de Caen. De cette première année, mon raisonnement a évolué du fait de ma curiosité scientifique sur l’apport général de la machine dans l’activité de l’homme. Comprendre que la machine n’est pas nécessairement et uniquement un frein à l’activité de l’homme est une première interrogation soulevée dans mon parcours universitaire et m’a conduit logiquement à choisir l’Ergonomie dès l’année suivante (L2).

J’ai ensuite entrepris des premiers travaux de recherche en L3, où l’idée eut été d’étudier la modalité tactile en tant que moyen de suppléance perceptive pour transmettre des informations dites augmentées. La finalité de cette étude fut d’obtenir le meilleur compromis entre les paramètres et la meilleure performance ou efficacité du dispositif vibro-tactile.

En outre, j’ai ensuite poursuivis par un M1 en Sciences du Mouvement et Ergonomie parcours professionnel afin de mettre à profit tous les savoirs acquis durant ma formation et appliquer la méthode d’analyse
de l’activité très chère aux ergonomes. De cette expérience, je voulais m’orienter vers la recherche appliquée dans le cadre de travaux ultérieurs. À ce titre, pour parfaire mes connaissances et compétences dans les différentes sphères ergonomiques, je me suis attelé à étudier le public en situation de handicap par une étude portant sur les aides techniques et la communication. Cette expérience m’a permis d’obtenir un Master 2
en Ergonomie à l’Université de Caen et a conforté mon choix de poursuivre vers un Doctorat, toujours dans mon domaine de prédilection, l’Ergonomie.

Je me réjouis de rejoindre dorénavant le laboratoire Pacte pour étudier le domaine du remanufacturing sous la direction de Mme Sandrine CAROLY (Pacte) et de Mme Aurélie Landry (LIP). Au plaisir
de vous rencontrer et de partager avec vous ma région natale, la Normandie !



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Ouvert à tous