La fin du syndicalisme vivant

La fin du syndicalisme vivant

Article rédigé par Dominique Labbé (chercheur associé, laboratoire Pacte, Université Grenoble Alpes) et Dominique Andolfatto (professeur des Universités en science politique, Université de Bourgogne)

 

Extrait :

« Le syndicalisme est mortel », affirmait Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, en 2017. Les échecs récurrents des manifestations interprofessionnelles et, récemment, l’absence d’empathie des syndicats pour les « gilets jaunes », qui placent pourtant le pouvoir d’achat des plus modestes au centre de leurs préoccupations, traduiraient-ils l’épuisement des premiers ?

 

Article à retrouver dans le media The Conversation.



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Contact : 
Dominique Labbé
Ouvert à tous