La restauration collective : un enjeu de transition pour les politiques publiques

La restauration collective : un enjeu de transition pour les politiques publiques

Dans le cadre du projet de recherche Biolorec, financé par l’Ademe (2018-2021), l’équipe de recherche organise une journée d’étude consacrée à la restauration collective et à ses enjeux pour les politiques publiques.

 

La journée d’étude est proposée comme un espace de discussion entre différentes disciplines ou sous-disciplines des sciences humaines et sociales sur la restauration collective comme objet sociologique et politique. L’alimentation dépasse le cadre du privé et joue un rôle central dans la vie individuelle et sociale. Elle occupe aussi une place de plus en plus importante dans l’action et les débats publics : elle peut se présenter comme une cause commune, mais ses politiques et ses acteurs sont porteurs de représentations, de pratiques et de stratégies différentes, représentant des intérêt publics et privés potentiellement conflictuels.

 

Cette journée d’étude propose d’aborder cette progressive politisation de l’alimentation à travers le cas de la restauration collective, un cas caractéristique de politiques publiques et privées d’alimentation qui ont vu leur niveau de visibilité et de conflictualité dans le débat public augmenter ces dernières années. La restauration collective a, en effet, connu un processus de politisation aux dimensions multiples (Deloye, Haegel 2019). 

 

D’abord, elle relève de la production de normes règlementaires, de l’organisation des marchés par les acteurs publics, au croisement des politiques sociales, sanitaires, culturelles, environnementales et territoriales. La loi Egalim, adoptée en 2018, et les enjeux associés à sa mise en œuvre concrète, offrent des exemples de cette multi-dimensionnalité. L’entrée de la restauration collective dans les programmes et les discours des partis et des acteurs politiques, au niveau local comme au niveau national, illustre aussi cette multiplicité des enjeux – origine locale ou biologique des produits, respect des pratiques confessionnelles, type de tarification, menus végétariens... A cette politisation par les responsables politiques correspond enfin le vif intérêt d’individus, citoyens et électeurs, qui y voient une raison de s’impliquer dans la politique, comme le montrent, par exemple, la mobilisation des comités de citoyens et d’habitants, souvent initiés par des parents d’élèves, pour améliorer l’offre alimentaire dans les cantines scolaires.

 

Comme lieu de discussion de ces différentes dimensions des politiques publiques de l’alimentation, la journée d’étude accueillera des communications portant sur différents types de restauration collective : la restauration scolaire, des crèches aux universités, la restauration médico-sociale des établissements de santé ou des maisons de retraites, la restauration d’entreprises ou d’administration, et les autres formes de restauration collective (centre de vacances, prisons, armées, etc.).

 

Bien sûr, une attention particulière pourra être accordée aux impacts de la pandémie du Covid-19 sur la restauration collective et sur ses conséquences sur les politiques publiques de l’alimentation et de la restauration collective, sur le déséquilibre des marchés de l’offre et de la demande (Darly, Aubry 2014), avec la mise en place massive du chômage partiel, de l’utilisation ou du stock des approvisionnements. Il s’agira de voir comment, dans différents contextes, les collectivités ont pu réagir et innover, notamment en répondant à des objectifs de solidarités, pour faire face à cette situation inédite.

 

Les communications pourront s’inscrire dans un des quatre axes autour desquels la journée d’étude sera structurée : articulation entre les échelles territoriales ; demande, participation et réaction des acteurs politiques ; inégalités et solidarités ; acteurs de la mise en œuvre.

 



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Contact : 
helene.caune@sciencespo-grenoble.fr
Fichier attachéTaille
Icône PDF Appel à communication267.51 Ko
Icône PDF Programme186.04 Ko