Les voies de la « médicalisation" de la mort en France

Les voies de la "médicalisation" de la mort en France

Intervenante : Anne Carol, Professeure d’histoire contemporaine, Université d’Aix-Marseille

 

L’intérêt et l’investissement croissants des médecins en France autour du mourant, du cadavre et de la mort en général à partir du XVIIIe siècle posent la question d’une « médicalisation » de la mort qui se déploierait au XIXe siècle et prendrait tout son sens au XXe siècle. On se propose de montrer à travers plusieurs exemples (la présence du médecin au chevet du mourant, le constat de mort, la gestion hygiéniste des cadavres) la diversité des processus, des enjeux et des acteurs se cachent derrière cette expression, ainsi que ses limites. 



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Cycle de séminaire : 
Ouvert à tous