Lili Saad soutient sa thèse

Lili Saad soutient sa thèse

Sujet de thèse

Le tourisme religieux au Liban : stratégie pour un développement durable

 

 

Thèse dirigée par EMMANUEL MATTEUDI, Professeur Université Grenoble Alpes et codirigée par Amal Abou Fayad, Professeure, Université Libanaise

 

 

Composition du jury

Madame Amal ABOU FAYAD, Professeure, Université Libanaise, co-directrice de thèse
Monsieur Emmanuel MATTEUDI, Professeur, Université Aix-Marseille, Directeur de thèse
Monsieur Nicolas PEYPOCH, Professeur, Université de Perpignan, Rapporteur
Monsieur Thomas FROEHLICHER, Professeur, Directeur Rennes School of Business, Rapporteur
Madame Myriam DONSIMONI, MCT-HDR, Université de Grenoble Alpes, Membre
Madame Emeline HATT, MCT- HDR, Université Aix Marseille, Membre

 

Résumé

Le tourisme religieux est un phénomène en extension ; il permet intégrer plusieurs profils de visiteurs sur un même site religieux par les différentes approches qu’il revêt : les pèlerins à effusion spirituelle côtoient les adeptes de l’art ou de l’histoire, les avides d’aventure et les « curieux » voulant uniquement marquer par des photos leur passage sur cette destination. Cette forme de tourisme mise sur le patrimoine et le territoire afin d’élargir son éventail de « clients ».

 

Néanmoins, parler d’un tourisme religieux promettant un développement durable induit la mise en valeur et la conservation du patrimoine, la protection de l’environnement et de l’écosystème, ainsi que l’assurance d’une dynamique économique rentable pour les sociétés locales.

Le Liban, doté de beaucoup de richesse, mise sur son patrimoine religieux culturel afin de promouvoir un tourisme religieux viable et vivable. Cependant, la multiplicité des acteurs aux intérêts divergents, constituent des écueils au développement durable. Avec l’absence d’une stratégie collective bien soudée, les communautés religieuses, conscientes ou pas, marquent le territoire et territorialisent leur patrimoine. De nouvelles destinations religieuses émergent tout en créant un dynamisme économique et social consolidant le tissu social, renforçant l’attachement au territoire, créant de nouvelles opportunités d’emploi, et par la suite ralentissant l’exode rural et l’émigration.

 

Certains sites religieux, notamment ceux des saints miraculeux, convoitent des visiteurs de différentes religions et nationalités voulant implorer une grâce du patron du lieu. La fréquence des visites ainsi que la pratique des rituels propres ou partagés impliquent une acceptation de l’Autre et une ouverture. La population locale profite de l’affluence sur leur territoire pour améliorer leurs conditions de leur vie.

 

Mots Clés : Tourisme religieux- Patrimoine- Territoire- Pèlerinage- Développement durable- Religion- Rituel- Acteurs- Culture- Dialogue- Croissance économique.

 

----------------------------------------------------------

 

Abstract

Religious tourism is the earliest form of tourism in the history of Mankind. Each year, millions of people travel around the world for different religious purposes at sacred places and holy sites are the most common destinations. Moreover giving the multitude of religions and their geographic and cultural distribution around the Globe, people are tempted to visit other countries and their spiritual journey may often result in an interaction with the “other” and may also change the perceptions of pilgrims, tourists and locals. Its new approaches contribute to broaden the tourist ’segment by combining pilgrims, art lovers, adventurers and “curious” visitors at the same religious site. Promoting a religious tourism as a strategy for sustainable development, implies the conservation of the heritage to be transmitted to the future generation, as well as the protection of the environment, without compromising the economic profit to the local communities.

 

 This essay stresses on the relationship between tourism and religious sites that are considered as part of the historical and architectural heritage. Lebanon boasts a large number of religious sites and may have acquired a new identity based on its cultural and religious diversity. However, this identity is actually undermined by several factors and interventions. Planning for sustainable tourism requires balancing the requirements of cultural heritage preservation, tourists and local community as is the case of Annaya -a village visited by 4,500,000 tourists each year - which has become an international destination thanks to “Saint Charbel”.

 

This form of tourism is promoting a development and evolution on the social and economical levels and may hence be considered as prototype for religious tourism in Lebanon and it may consequently lead to some problems that can emerge such as the relationship or conflict of interest between the different actors of this form of tourism in Lebanon.

 

Key Terms:

Religious tourism- Religion- Culture- Heritage- Sustainable development- Actors- Ritual- Identity- Territory- Pilgrimage- History- Dialogue- Economy



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Courriel : 
Ouvert à tous