Maëlle Nicault débute une thèse à Pacte

Après une licence en "Géographie Aménagement - Urbanisme », j'ai continué mes études en Master "Urbanisme Habitat et Coopération Internationale" à l'Institut d'Urbanisme de Grenoble. J'ai réalisé mon mémoire sur « l'identité » des quartiers de la politique de la ville à la Réunion. L’enjeu de cette recherche était de comprendre si les mutations, induites par les programmes d'habitat, conditionnaient les représentations et les usages des acteurs sur les territoires dans lesquelles ils évoluent. Mon projet de thèse actuel est finalement la continuité de ces réflexions. Je travaille actuellement sur « l’altérité » comme levier potentiel du développement local. Basée à la Réunion, je suis en contrat CIFRE et travaille ainsi sur les "Hauts" de l'île sur les questions des ressources territoriales, des potentiels du développement endogène et intégré, des dynamiques des espaces ruraux et montagneux et du couple « identité/altérité » appliqué aux territoires.



Chercheur.e.s impliqué.e.s :