Mobilités spatiales et trajectoires de vies professionnelles des soignants effectuant des visites à domicile : une comparaison entre des zones urbaines et rurales de la région Auvergne Rhône-Alpes

Mobilités spatiales et trajectoires de vies professionnelles des soignants effectuant des visites à domicile : une comparaison entre des zones urbaines et rurales de la région Auvergne Rhône-Alpes

Invitée : Pierrine DIDIER, Anthropologue chargée de recherche contractuelle, LAET (Laboratoire Aménagement Economie et Transports) / ENTPE, Université de Lyon

 

Dans un contexte de vieillissement démographique, le « virage ambulatoire » et la plus grande domiciliation des soins amènent à se pencher sur les conditions de travail et de mobilité quotidiennes des soignants effectuant des visites à domicile car celles-ci, quoique méconnues, présentent des problématiques spécifiques aux professions et aux territoires. Cinq professions sont ciblées par le projet exploratoire Santé-Mobilité : aides-soignant·e·s, infirmier·e·s, masseurs-kinésithérapeutes, médecins généralistes et sages-femmes. La mobilité spatiale est une configuration essentielle, quotidienne et inévitable dans l’exercice de certaines professions, plus variable et aménageable pour d’autres et qui peut être éventuellement choisie ou contournée pour d’autres encore. Quelles sont les trajectoires de vies professionnelles, personnelles et les choix qui ont favorisé une installation en libéral ? Quelles sont les conditions de travail de ces soignants ? Quels éléments conditionnent leur pratique de soins à domicile et dans quelle mesure peut-elle être aménagée (en termes de fréquences et de distances parcourues) ? Comment se déplacent-ils, gèrent-ils leurs différentes activités et leurs « tournées » ? A quels risques et difficultés ces professionnels sont-ils soumis ? Pour explorer ces questions, la méthodologie d’enquête consiste en des entretiens semi-directifs accompagnés de temps d’observations lors de tournées journalières avec une cinquantaine de soignants (aides-soignant·e·s, infirmier·e·s, masseurs-kinésithérapeutes, médecins généralistes et sages-femmes) sur 3 territoires : l’aire urbaine de Lyon et deux zones rurales dans la Drôme et dans la Loire/Puy-de-Dôme. Une enquête par questionnaire a également été réalisée auprès des soignants libéraux de la région Auvergne Rhône-Alpes (1524 soignants enquêtés). Des cas de figure récurrents ou propres à certaines professions et/ou territoires émergent et mettent en évidence le caractère éprouvant, physiquement et mentalement, de ces métiers : stress lié à la gestion du temps, fatigue et douleurs physiques (liées aux soins prodigués, au temps passé en déplacement), difficulté de combiner vie professionnelle et vie personnelle, difficulté de s’arrêter et de trouver des remplaçants. Je parlerai de la notion de « liberté » qui sous-entend les installations en libéral et les fortes contraintes de mobilité auxquelles les soignants sont soumis. Je montrerai les stratégies mises en place pour s’organiser et tenter de « faire avec » de multiples contraintes professionnelles. Je mettrai en évidence les différences de remboursement des déplacements selon les professions et les territoires (urbains/ruraux) ainsi que l’impact des règlementations concernant l’installation des soignants sur la pratique des visites à domiciles. 

 

Pré-inscription recommandée et lien zoom disponible auprès de ​helene.andre-bigot@univ-grenoble-alpes.fr

 

En présentiel, présentation du pass sanitaire obligatoire. 



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Contact : 
Hélène André-Bigot
Cycle de séminaire : 
Ouvert à tous