Recherches sociologiques sur la psychiatrie

Recherches sociologiques sur la psychiatrie

Melvil Boschel, ENS Rennes : "Les corps oubliés. Analyse sociologique de la socialisation par le sport dans une unité psychiatrique."

 

La psychiatrie est particulièrement sujette à différents fantasmes dans le monde social. Avec des représentations abondantes du cinéma, des media, ou des discours politiques, cette médecine s’est constituée, dans le sens commun, comme un espace clos et mystérieux. Surtout, la psychiatrie est perçue comme l’institution du psychisme par excellence, s’occupant des maux de l’esprit de chacun. C’est spécifiquement sur cette dernière représentation collective que le travail de recherche dans le cadre de ce stage à PACTE a porté. A partir d’une enquête ethnographique au sein d’une unité spécialisée dans le sport, nous nous sommes penchés sur un aspect jusqu’alors peu exploré par les recherches en sciences sociales : la socialisation corporelle des patients. En présentant cette recherche, nous montrerons que la psychiatrie, en plus d’une (re)construction de la psyché des individus, se caractérise aussi par un travail, plus latent, mais néanmoins fondamental, de (ré)incorporation d’un ensemble de schèmes de perception de soi, considérés comme altérés, voire perdus, par les agents de socialisation. La présentation sera aussi l’occasion pour déconstruire un certain nombre de prénotions sur la psychiatrie, que ce soit sur les publics qu’elle reçoit comme sur son mode de fonctionnement.

 

Florian Pisu, UGA : "Les enjeux de l’urgentisme psychiatrique : le cas de la prise en charge des conduites suicidaires"

 

Alors que les urgences hospitalières accueillent aujourd’hui la majorité des conduites suicidaires connues dans le système de soin, sont-elles suffisamment armées pour prendre en charge et orienter ces conduites ? Le travail des équipes de psychiatrie est ici déterminant dans l’accueil et l’orientation des populations suicidaires aux urgences. À partir d’une enquête ethnographique menée au sein de deux dispositifs de soin, il s’agirait de revenir sur les enjeux de ce travail et sur les tensions qui le traversent. Nous serons ainsi amenés à mettre en évidence les impératifs qui président aussi bien à l’orientation des patients qu’au sens et aux limites de l’exercice professionnel. Si bien qu’on trouvera ici quelques clés de compréhension concernant, d’une part, certains écueils de la prise en charge des tentatives de suicide en France et, d’autre part, les limites de l’investissement des professionnels. 




Contact : 
Thierry Delpeuch
Cycle de séminaire : 
Ouvert à tous