Rémy Hubaut soutient sa thèse

Rémy Hubaut soutient sa thèse

Thèse dirigée par Sandrine Caroly

 

Sujet de thèse : Les outils d’évaluation du risque de TMS : caractéristiques, cas d’usage et perspectives de développement 

 

Composition du jury : 

Sandrine CAROLY, Université Grenoble Alpes

Fabien COUTAREL, Université Clermont d'Auvergne 

Aurélie LANDRY, Université Grenoble Alpes 

Yves ROQUELAURE, Université d'Angers 

Christian BASTIEN, Université de Lorraine 

Alain GARRIGOU, Université de Bordeaux 

Pascal DUBUIS, Inoprod 

 

Résumé :

L’évolution du modèle de prévention des Troubles Musculosquelettiques (TMS), conjointement au développement des nouvelles technologies, conduit à l’évolution de ces outils. Notre travail de thèse, travail de conception d’un outil numérique d’évaluation du risque de TMS se situe dans ce contexte. Il vise à établir des repères de conception de futurs outils d’évaluation du risque de TMS. Les modèles étiologiques des TMS ont évolué ces dernières années vers plus de multifactorialité. De leur côté, les outils d’évaluation du risque de TMS semblent restés largement centrés sur une évaluation des expositions aux facteurs de risques physiques. La notion d’instruments et celle de l’action instrumentée considèrent que l’utilisateur d’un outil reste rarement dans le cadre strict de l’utilisation prévue par les concepteurs. Notre travail de thèse est structuré autour de quatre études. Une première étude propose une analyse détaillée de 19 outils d’évaluation du risque de TMS existants et des facteurs de risque pris en compte. De manière générale, ces résultats confirment la difficulté de ces outils à saisir le caractère multifactoriel des expositions. Il apparait donc nécessaire d’enrichir ces outils par la prise en compte d’un nombre plus important de facteurs, ainsi que de leurs interactions. Une deuxième étude présente l’analyse de l’usage d’un outil d’évaluation du risque de TMS par trois utilisateurs différents sur un terrain industriel. L’outil d’évaluation du risque de TMS utilisé lors de l’analyse offre un regard multifactoriel sur le risque de TMS. Les analyses des usages des outils d’évaluation du risque de TMS sur 29 situations de travail nous ont permis d’établir des repères de conception pour de futurs outils d’évaluation du risque de TMS. Les résultats de cette étude nous permettent d’établir que l’évaluation du risque de TMS mobilise un ensemble d’outils au-delà du seul outil d’évaluation pour sa réalisation. La troisième et la quatrième études posent la question des interactions des étapes d’évaluation du risque de TMS avec les autres systèmes d’instruments de l’entreprise. Nous avons notamment procédé à l’analyse d’une réunion de restitution du résultat d’une évaluation du risque de TMS (étude 3), et des entretiens auprès d’autres groupes industriels (étude 4) pour consolider nos données. L’ensemble des outils mobilisés par les acteurs lors de l’évaluation du risque de TMS constitue un système d’instruments. Ce système d’instruments permet à l’utilisateur de l’outil de porter un premier regard sur l’activité de l’opérateur dans la situation de travail évaluée. Nous discuterons de la problématique de la proximité entre évaluation du risque de TMS et analyse ergonomique du travail en posant la question de l’impact de cette proximité sur la prévention des TMS.

 

Mots-clés : Troubles musculosquelettiques, outils d’évaluation, ergonomie, prévention



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Courriel : 
Ouvert à tous