Rencontres territoriales de la solidarité

La lutte contre le non-recours sur les territoires : examen des conditions institutionnelles, organisationnelles et professionnelles

Organisé par l’Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore) et l’Institut national spécialisé d’études territoriales (INSET) d’Angers

 

Présentation

A l’échelle européenne et internationale, l’action sur le non-recours s’inscrit dans des politiques ou programmes de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Pour autant, comme l’a souligné le Comité économique et social européen en 2016, en réponse à une consultation sur les Programmes nationaux de réforme, de nombreux Etats membres de l’Union s’abstiennent de faire référence aux nonrecours aux droits sociaux. La France est de ceux-là. Pourtant, le Plan gouvernemental de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale de 2013 a incité les acteurs des territoires à développer des réponses au non-recours, aussi bien les collectivités territoriales, les acteurs associatifs que les organismes de protection sociale. De nombreuses initiatives sont prises. Elles visent à transformer les postures organisationnelles et professionnelles dans le sens d’une approche populationnelle de l’inclusion sociale. Ainsi, l’action sur le non-recours tendrait-elle à apparaître comme tâche collective et obligation commune, un « commun » au sens de l’économiste américaine Elinor Ostrom. Toutefois, les initiatives sont diverses et éparses. Elles poursuivent différents objectifs sans être contenues dans un seul plan ou schéma d’action ; au contraire elles émargent dans plusieurs, sans assemblage suffisant. Aussi, l’intervention des Préfets et des services départementaux ou régionaux de l’Etat est-elle attendue. La définition et l’affirmation d’un coordinateur et d’un pilote apparaît comme une condition principale pour faciliter entre acteurs une approche commune des réponses à apporter aux phénomènes de non-recours sur les territoires.

 

Ce colloque constitue les 3èmes Journées scientifiques de l’Odenore.



Chercheur.e.s impliqué.e.s :