Rita Chaddad soutient sa thèse

Rita Chaddad soutient sa thèse

Thèse dirigée par Emmanuel MATTEUDI, Professeur,Université d’Aix-Marseille

 

Sujet de thèse : Les Mobilités Culturelles et Touristiques comme Moyen de Développement Territorial: Les Cas de Byblos et de Baalbek au Liban 

 

Composition du jury :

Madame Amal ABOU FAYAD, Professeure, Université Libanaise, Co-directrice de thèse
Monsieur Philippe VIOLIER, Professeur, Université d’Angers, Rapporteur
Monsieur Olivier BESSY, Professeur, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Rapporteur
Monsieur Charbel SALLOUM, Professeur, Université Saint-Esprit de Kaslik Liban, Examinateur
Monsieur Stéphane CARTIER, Chargé de Recherche CNRS, Grenoble, Examinateur

 

Résumé :

Le Liban, un pays pluricommunautaire et touristique qui a souffert de la tourmente de la guerre civile, est stimulant pour l’investigation des mobilités culturelles et touristiques et des disparités territoriales. La période de l’après-guerre témoigne de l’émergence des cultures communautaires et du développement des modalités du métissage selon sur la similitude des dimensions culturelles entre les communautés locales et les visiteurs, et se caractérise par un développement soumis à des intérêts communautaires et des interventions politiques. Cette étude examine et compare, à travers des méthodes de recherche qualitatives et quantitatives, les mobilités culturelles et touristiques ainsi que les systèmes culturels territoriaux dans deux villes libanaises à majorité communautaire différente: Byblos de majorité chrétienne et Baalbek de majorité musulmane. La thèse signale la contribution du communautarisme aux interactions locaux/visiteurs, aborde le métissage dans des conditions d’égalité entre les deux groupes en interaction et adopte une approche socio- anthropologique pour élucider la culture, le tourisme, la mobilité et la gouvernance comme piliers du développement territorial. 

 

Mots-Clés : Culture, interactions locaux/visiteurs, communautarisme, tourisme, métissage, mobilités, acteurs de pouvoir, gouvernance territoriale, développement territorial, Byblos, Baalbek, Liban. 

 

----------------------------------------------------------

 

Cultural and Tourism Mobilities as a Means to Territorial Development: The Cases of Byblos and Baalbek in Lebanon 

 

Abstract :

Lebanon, a multi-community and touristic country that suffered the turmoil of the civil war, is stimulating for the investigation of cultural and tourism mobilities and territorial disparities. The post-war period attests to the emergence of community cultures and the development of modalities of intercultural interactions based on the similarity of cultural dimensions between local communities and visitors, and is characterized by territorial development subject to community interests and political interventions. This study investigates and compares, through qualitative and quantitative research methods, cultural and tourism mobilities as well as territorial cultural systems in two Lebanese cities each with a distinct predominant community: Byblos of Christian majority and Baalbek of Muslim majority. The dissertation emphasizes the contribution of communitarianism to locals/visitors interactions, addresses intercultural interactions in conditions of equality between the two groups, and adopts a socio-anthropological approach to elucidate culture, tourism, mobility, and governance as pillars for territorial development. 

 

Keywords: Culture, locals/visitors interactions, communitarianism, tourism, intercultural interaction, mobilities, stakeholders, territorial governance, territorial development, Byblos, Baalbek, Lebanon. 

 



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Courriel : 
Ouvert à tous