XXX chercheurs de Pacte récompensés dans le cadre de l'appel à projet IDEX "Cross Disciplinary Program

Seize chercheurs de Pacte récompensés dans le cadre de l'appel à projet IDEX "Cross Disciplinary Program"

L’IDEX Univ. Grenoble Alpes a lancé en 2017 l'appel à projets intitulé "Cross Disciplinary Program" (CDP) pour soutenir ses activités de recherche interdisciplinaire et contribuer à la politique internationale du site. Sept projets dans lesquels des chercheurs de Pacte sont impliqué.e.s ont été retenus :

 

CIRCULAR - Systèmes Industriels Circulaires

Projet porté par Peggy Zwolinski (G-SCOP), associant à Pacte Pascale Trompette (Directrice de recherche CNRS), Thomas Reverdy (Maître de conférences Grenoble INP), Céline Cholez (Maîtresse de conférences Grenoble INP) et Sandrine Caroly (Professeure des universités UGA)

Le consortium constitué pour le projet CIRCULAR va s’attacher à développer les conditions d’existence ainsi que les technologies nécessaires à la création de nouveaux systèmes industriels circulaires capables de transformer des produits qui ne sont plus utilisés en des produits nouveaux. Il s’agira de lever plusieurs verrous, empêchant le passage d’un mode de production/consommation linéaire « produire-consommer-jeter » à un mode de production/consommation circulaire « produire-consommer-réutiliser».

 

Cyber@Alps - Grenoble Alpes Cybersecurity Institute

Projet porté par Philippe Elbaz-Vincent (Institut Fourier), associant à Pacte Thierry Delpeuch (Chargé de recherche CNRS)

Faisant suite à de précédentes collaborations inter-disciplinaires, en particulier le Labex Persyval (équipe inter-disciplinaire SCCyPhy) et l'actuel réseau AMNECYS (communautés juridique et scientifique), le projet Cyber@Alps proposera des solutions techniques et scientifiques innovantes, des études des cyber-attaques sous l'angle des sciences sociales, et procédera à une fertilisation croisée de ces deux champs disciplinaires.

 

MOBIL'AIR - Mobility and improvement of air quality

Projet porté par Sandrine Mathy (GAEL), associant à Pacte Sonia Chardonnel (Chargée de recherche CNRS), Sarah Duché (Maîtresse de conférences UGA), Kamila Tabaka (Maîtresse de conférences UGA), Estelle Ployon (Ingénieur d'études CNRS)

La pollution atmosphérique urbaine est un enjeu majeur de santé publique dans les pays du Nord comme du Sud. Mobi’Air a pour objectif de développer un outil multidimensionnel et interdisciplinaire d’évaluation des mesures de réduction de la pollution sur le niveau de concentration en particules, sur la santé, sur le trafic et la mobilité individuelle, ainsi que sur les ménages les plus défavorisés et les inégalités d’exposition à la pollution. S'appuyant sur la richesse pluridisciplinaire du campus grenoblois, Mobil'Air développera une approche intégrée dans l'aire urbaine grenobloise, zone pilote pertinente. Mobil’Air a vocation à développer des méthodes et outils réplicables dans d'autres villes en France ou à l'étranger.

 

NEED - SustaiNable nanoElEctronic Design

Projet porté par Thierry Baron (LTM), associant à Pacte Aurélie Catel (Maîtresse de conférences Grenoble INP)

Le projet « NEED » a pour objectif de développer des méthodes de recherche et des démonstrateurs technologiques avancés intégrant une analyse économique incluant l’acceptabilité et la durabilité des nouvelles solutions proposées. Il fera émerger une approche globale pour le design, la technologie et la gestion de l’innovation des objets connectés et de leurs composants. Le but de cette approche sera de maîtriser et d’anticiper les risques de rupture de la future chaine d’approvisionnement pour des raisons de manque ou de prix prohibitif des matériaux clés, de tensions géopolitiques, d’évolution de législation, en intégrant, dès les phases les plus amont de recherche et développement, les nouveaux enjeux relatifs à la disponibilité et au coût économique et sociétal de certaines matières.

 

PERFORMANCE LAB

Projet porté par Gretchen Schiller (LITT&ARTS), associant à Pacte Anne-Laure Amilhat Szary (Professeure des universités UGA) et Adriana Diaconu (Maîtresse de conférences UGA)

ARTS IN THE ALPS PERFORMANCE LABORATORY a pour objectif de générer des interactions entre les communautés scientifiques des domaines des arts de la scène, des sciences sociales et de l’informatique afin de développer de nouveaux projets de recherche-création, de recherche par la performance (PAR, “performance as research”, Nelson 2013, Riley, Hunter 2009). Cette nouvelle communauté interdisciplinaire de 41 chercheurs permettra de développer des recherches de pointe inédites en art, de la documentation numérique, des outils d’analyse de la performance et des formes innovantes relatives à la mémoire matérielle et immatérielle. Ceci permettra, d’un point de vue méthodologique et épistémologique, de repousser les frontières des disciplines scientifiques, afin de mettre en place un nouvel écosystème pluridisciplinaire qui puisse contribuer aux avancées les plus actuelles dans le domaine de la PAR au niveau international tout en valorisant l’expertise offerte par Univ. Grenoble Alpes dans le croisement des études sur le corps, la société et les technologies. La visée du PERFORMANCE LABORATORY est de renouveler, au sein d'Univ. Grenoble Alpes, le cadre conceptuel et pratique de la recherche reliée à la performance, la géographie et les sciences du territoire, ainsi qu’aux sciences informatiques.

 

Risk@Univ. Grenoble Alpes

Projet porté par Didier Georges (GIPSA-lab), associant à Pacte Sandrine Caroly (Professeure des universités UGA), Céline Cholez (Maîtresse de conférences Grenoble INP) et Elise Beck (Maîtresse de conférences Grenoble UGA)

Le projet Risk@Univ. Grenoble Alpes a pour objectif principal de proposer des outils innovants de gestion de risques et de crises dans des régions vulnérables en raison d’une interdépendance forte de facteurs d’origine humaine, naturelle ou technologique, en synergie avec les résultats de la conférence de Sendaï. Il fédère une centaine de chercheurs Univ. Grenoble-Alpes, issus des Sciences Humaines et Sociales, des Sciences de l’Information et des Systèmes, des Géosciences et des Sciences de l’Ingénieur, déjà fortement impliqués dans la problématique de l’évaluation et de la gestion des risques, en particulier naturels.

 

SYMER 2.0 - A systems approach to new paradigms in metabolic andepigenetic regulation 2.0

Projet porté par Uwe Schlattner (LBFA), associant à Pacte Séverine Louvel (Maîtresse de conférences Sciences Po Grenoble), Stéphanie Abrial (Ingénieure de recherche CNRS) et Céline Granjou (chercheuse associée)

Le consortium interdisciplinaire SYMER, composé d’experts Univ. Grenoble Alpes et de plusieurs centres d'excellence internationaux, souhaite utiliser une approche systémique. Son approche expérimentale multi-échelles (cellulaire, animale, humaine, sociétale) analysera différents systèmes biologiques permettant le développement d'outils mathématiques et de modèles prédictifs, tout en intégrant les implications et attentes sociétales et politiques de ce domaine émergent.