Séminaire Sensibilia

Séminaires Sensibilia

Sensibilia. Des approches sensibles pour penser les transformations des milieux de vie.

Nous faisons l’hypothèse que la question de la sensibilité est une entrée particulièrement pertinente pour penser les changements actuels et à venir de nos milieux de vie. De ce point de vue, la sensibilité n’est pas une simple réception passive mais plutôt une puissance d’intensification et de transformation de notre relation au monde.

Les franges du phénoménal.

Cette deuxième séance de séminaire arpentera les limites du phénoménal, ce que William James, à propos de la conscience, nommait « ses franges ». Le monde ne s’arrête pas à la surface de ce qui se manifeste spontanément à nous, mais s’étend au-delà d’un horizon. Plutôt qu’invisible ou insensible, cet au-delà se niche dans l’infra/supra-sensible jusqu’à ce que l’on invente les moyens de percer plus profondément l’étoffe du réel que ne le permettait notre sensorium humain. Ce que l’on reconnaît comme la réalité, fruit d’un travail politique constant de définition et de conventionnalisation, est travaillé plus souterrainement et aux marges de nos institutions par des processus de phénoménalisation, de déphénoménalisation et de rephénoménalisation.



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Ouvert à tous