Sophie Wahnich rejoint le laboratoire !

Sophie Wahnich rejoint le laboratoire !

Sophie Wahnich est directrice de recherche première classe en science politique au CNRS. Elle vient de rejoindre le laboratoire PACTE à Grenoble et va travailler plus particulièrement avec l’équipe environnement et en lien étroit avec l’équipe STEEP de l’INRIA. Il s’agit, forte d’un travail de longue haleine sur la Révolution française, les émotions politiques, et les mouvements sociaux de tenter le geste de l’anachronisme contrôlé qui lui est cher, dans le contexte d’une rupture anthropologique et écologique de notre monde qui est vouée à rebattre les cartes du politique.

 

Elle est historienne de formation, agrégée en 1988, thèse sous la direction de Michel Vovelle, L’étranger paradoxe de l’universel, l’étranger dans le discours révolutionnaire de 1789 à 1794, en 1994, HDR sous la garantie de François Hartog en 2007 Histoire des émotions et présents de l’histoire, une histoire politique et anthropologique du sensible en politique.

 

Elle a été recrutée en science politique au CNRS en 1995 après avoir été Boursière au CIADEST de Montréal, (centre inter-universitaire d’analyse du discours et de socio-critique des textes) et ATER à Aix-en-Provence, puis à Dijon). Elle a alors d'abord été affectée au Curapp à Amiens, puis au Laios à l'EHESS, puis le laboratoire a été associé à d'autres équipes pour créer le IIAC qu'elle a dirigé de 2016 à 2021. Elle a passé l’année 2018-2019 à l’IAS de Princeton. Elle travaille plus particulièrement dans la compagnie des livres de Nicole Loraux, Miguel Abensour, Michel Vovelle, Jacques Rancière.

 

Outre de nombreux ouvrages collectifs et articles elle a notamment écrit en nom personnel :

  • Stridences en conjonctures troubles, notre situation historique, Excès, 2021
  • La Révolution française n'est pas un mythe, Paris Klincksieck, 2017.
  • Le radeau démocratique, Editions Lignes, 2017
  • L’intelligence politique de la Révolution française, documents commentés, Paris, Textuel, 2013, 189, pages. Réédition augmentée en 2019.
  • La Révolution française, un événement de la raison sensible, 1787-1799, Hachette supérieur, 304 pages.
  • Les émotions, la Révolution française et le présent, Paris, éditions du CNRS, 2009, 380 pages.
  • La longue patience du peuple, 1792, naissance de la République, Paris, Payot, 2008, 536 pages.
  • La liberté ou la mort, essai sur la terreur et le terrorisme, Paris, la fabrique éditions, 2003. In Defence of Terror, Liberty or Death in the French Révolution, London, New York, Verso, 2012. (Traduction de la liberté ou la mort en anglais avec une préface de Slavov Zizek). Freiheit oder tod, uber terror und terrorismus, Matthes & Seitz, Berlin, 2015 (Traduction de la liberté ou la mort en allemand, avec une post-face de l’auteur sur les événements de janvier 2015 à Paris).
  • L'impossible citoyen, l'étranger dans le discours de la Révolution française, Paris, Albin Michel, 1997, 403 pages. Réédition avec une postface inédite de l’auteur, Paris, Albin Michel, Bibliothèque de l’évolution de l’humanité, 2010.



Ouvert à tous