[stage] Analyse des flux de richesses productivo-résidentielles de la Maurienne

5 à 6 mois de février-mars à juillet 2018

Le stage s’insère dans l’un des grands projets de recherche de l’université Grenoble Alpes (CDP-IDEX) nommé « Trajectories » (cf. https://trajectories.univ-grenoble-alpes.fr/trajectories/)

Le projet « Trajectories » vise à améliorer la connaissance des interactions entre les sociétés humaines et leur environnement dans les régions alpines, avec trois territoires pilotes : la vallée de l’Arve, la vallée de la Maurienne et la vallée de la Romanche-vallée de la Guisane.

L’approche repose sur :

  • l’observation des évolutions à la fois sociales, économiques et environnementales sur une fenêtre de temps d’environ deux siècles;
  • un diagnostic territorial visant à articuler les activités humaines structurantes pour chaque territoire, la façon dont ces activités puisent dans leur milieu les ressources afin de les transformer en richesses, mais également la façon dont cette métabolisation se traduit en dégradations du milieu de vie ;
  • la modélisation des dynamiques couplées entre société et environnement. On s’intéresse en particulier aux interactions milieu-climat ; aux interactions milieu-pratiques sociales ; et aux interactions pratiques sociales-régimes socio- économiques;
  • des scenarios prospectifs élaborés avec les acteurs des territoires, et dont le point de départ est celui des projets de territoire tels que pensés par les décideurs locaux, en articulation avec les contraintes institutionnelles globales (liées aux enjeux du développement durable).

Le stage contribuera à la partie « diagnostic territorial » dans sa dimension « richesses et circulation des richesses dans les territoires ».

 

Ainsi, l’objet du stage tient dans l’analyse quantitative des flux de richesses productivo-résidentielles de la Maurienne.

 

Des travaux récents ont mis en lumière les enjeux de circulation des richesses entre les territoires dits productifs et ceux résidentiels. Ainsi, les richesses créées par la sphère productive d’un territoire circulent, se diffusent et viennent soutenir l’économie de territoires récepteurs de ces flux. Le territoire de la Maurienne n’échappe pas à ces enjeux et accueillent à la fois un tissu d’activités industrielles, productives qu’il convient de mieux appréhender et des activités touristiques et flux résidentiels qui génèrent une dépense de revenus gagnés, créés, produits ailleurs, dans un autre territoire.

 

L’objectif du stage tient dans la collecte et la préparation des bases de données permettant de mener cette analyse des systèmes productivo-résidentiels à l’échelle de la Maurienne en étroite collaboration avec les chercheurs impliqués dans le programme.

 

Plus spécifiquement, nous concentrerons les moyens et le temps du stage sur deux aspects de la recherche :

 

  • Analyse du tissu industriel et création de richesses productives des établissements présents en Maurienne (diagnostic économique des établissements industriels de la Maurienne : localisation, secteurs d’activités, taille, chiffres d’affaires, salaires versés, impôts et taxes locales...). Cet état des lieux pourrait être complété par une analyse plus qualitative des liens et de la cartographie des acteurs industriels ;

 

  • Analyse du phénomène résidentiel de la Maurienne liée à la mobilité domicile-travail. Le stagiaire sera chargé d’exploiter les bases de données de flux de mobilité (Insee et Dads) pour mettre en évidence les circulations de richesses vers la Maurienne, depuis la Maurienne et au sein de la Maurienne liées à ces déplacements.

 

Encadrants : M. Talandier et M. Donsimoni

Laboratoire Pacte

Niveau de formation : Master 2 (ou master 1) de préférence en aménagement, géographie-géomatique ou économie.

Nombre de mois : 5 à 6 mois à partir du premier trimestre 2018 selon la disponibilité du candidat retenu.

Rémunération sur la base de l’indemnité mensuelle réglementaire des stagiaires.

Le stagiaire bénéficiera d’un accueil en laboratoire à Grenoble (bureau, équipement informatique, logiciels, bases de données Pacte, assistance éventuelle en cartographie...).

Envoi des candidatures (CV et lettre de motivation) par mail avant le 15 décembre 2017 :

magali.talandier@univ-grenoble-alpes.fr

 



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Lié : 
Fichier attachéTaille
Fichier stage-offre.docx76.61 Ko