Stage : Elaboration d’un instrument de recherche pour le fonds d’archives iconographiques de  l’Intersyndicale Amiante Tripode Beaulieu Nantes et organisation d’une opération de  valorisation de ce fonds.

Stage : Elaboration d’un instrument de recherche pour le fonds d’archives iconographiques de l’Intersyndicale Amiante Tripode Beaulieu Nantes et organisation d’une opération de valorisation de ce fonds.

OFFRE DE STAGE POUR UN.E ETUDIANT.E DE MASTER 2 MÉTIERS DES ARCHIVES

Collaboration entre le Centre d’histoire du travail (Nantes) et le laboratoire Pacte - Premier semestre 2022

 

Contexte

Entre 1971 et 1993, plus d’un millier de fonctionnaires ont travaillé dans l’immeuble  administratif dit du « Tripode », situé sur l’île de Nantes. Dès la fin des années 1970, des agents  alertent sur la présence massive d’amiante dans cet immeuble. Une intersyndicale s’engage alors  dans une diversité de démarches visant à faire reconnaître les risques auxquels ont été exposés  ces agents de la fonction publique. Au fil des années et jusqu’à nos jours, les décisions  ministérielles prises sur ce dossier ont pu faire jurisprudence pour d’autres secteurs de la  fonction publique. Le fonds d’archives du Tripode couvre ainsi un dossier à la fois local, national  et européen. 

 

En 2018, l’intersyndicale du Tripode a pris la décision de déposer ses archives au Centre  d’histoire du travail. Ce fonds est appelé à s’enrichir car l’intersyndicale est encore en activité, et  des militant.e.s peuvent également déposer leurs archives personnelles. Ce fonds a fait l’objet  d’un inventaire, au printemps 2022. Le stage permettra donc à l’étudiant.e d’approfondir ce  travail, par la création d’un instrument de recherche spécifique pour les archives  iconographiques et par une opération de valorisation. 

 

Ce stage se tiendra en parallèle du travail mené par une équipe de recherche pluridisciplinaire  (histoire, science politique et sociologie). L’équipe de recherche (collectif 350 tonnes et des  poussières, programme ANR AmiEtat) fait le constat que l’exposition des agent.e.s de la fonction  publique aux matériaux toxiques a longtemps constitué un impensé pour les décideurs publics comme pour les sciences sociales. Sur cette base, cette recherche vise à comprendre la  construction du problème public de l’amiante dans la fonction publique des années 1970 à nos  jours, en s’intéressant aux mobilisations professionnelles et à l’évolution des régulations  étatiques sur le sujet. Les mobilisations autour du Tripode constituent un cas d’étude dans le  cadre de ce programme, et le ou la stagiaire pourra être amené à échanger avec ces chercheur.es. 

 

Objectifs du stage

Le stagiaire aura pour mission de : 

  • Réaliser un instrument de recherche des fonds iconographiques qui se rapportent au  bâtiment du Tripode et à l’action de l’intersyndicale, au travers des fonds disponibles au  CHT (à commencer par celui de l’intersyndicale) et, éventuellement, d’identifier des fonds  complémentaires pertinents sur la ville de Nantes ou l’agglomération nantaise.
  • Numériser tout ou partie de ces fonds iconographiques conservés au CHT. - Amorcer une action de valorisation à partir des documents iconographiques relatifs au  Tripode et à l’action de l’intersyndicale des agents du Tripode. L’action de valorisation  sera à déterminer en fonction des intérêts du stagiaire, et en dialogue avec l’équipe du  CHT et l’équipe de recherche AmiEtat. 

 

Mission complémentaire : Préparer l’entrée dans les fonds conservés au CHT des archives orales produites par le  collectif 350 Tonnes et des poussières (équipe de recherche AmiEtat). 

 

Modalités pratiques

Structure d’accueil : Pacte et Centre d’histoire du travail. 

Adresse de l’activité du stage : CHT Nantes, Ateliers et Chantiers de Nantes, 2 bis boulevard Léon-Bureau, 44200 Nantes. 

Durée du stage : Stage de quatre mois (temps plein).  

Conventionnement : Stage conventionnéentre l’université de l’étudiant et le laboratoire Pacte. 

Indemnisation : Rémunération au titre d’un stage universitaire conventionné, selon la réglementation en vigueur  concernant la gratification et le suivi des stages lorsque l’employeur est un organisme public (soit  15% du plafond horaire de la sécurité sociale. La gratification en 2022 est de 3,90 €/heure). 

Nom du responsable du stage et coordonnées : Renaud Bécot, Maître de conférences en histoire  contemporaine, Sciences Po Grenoble / Pacte (renaud.becot@iepg.fr

 

Candidature (CV et lettre de motivation) à adresser  

Manuella Noyer, Archiviste du Centre d’histoire du travail, 02.40.08.22.04,  manuella.noyer@cht-nantes.org 

Avant le 12 décembre 2022




Lié : 
Ouvert à tous
Fichier attachéTaille
Icône PDF Offre de stage125.46 Ko