Vers quelle résilience paysanne en République Centrafricaine ? Quelques enseignements d’une démarche d’observatoires en zone post-conflit.

La résilience est, dans cette décennie, la notion-éponge du monde de l’aide. Elle est largement mobilisée par la plupart des bailleurs et des opérateurs de l’urgence et du développement. Elle pose toutefois de sérieux problèmes d’opérationnalisation, qui tiennent en particulier à son évaluation. Un dispositif d’observatoires des crises et des résiliences, actuellement en cours de déploiement en République Centrafricaine, vise à interroger la portée de la notion sur un terrain en post-conflit, mais aussi à proposer un cadre d’analyse à même d’en faire autre chose qu’une poétique métaphore ou une nouvelle injonction de l’appui.

 

Benoît Lallau est économiste, maître de conférences HDR, au Clersé, Université de Lille.

Animateur de l’équipe « Résiliences » au sein du Clersé.
Responsable du projet de recherche « Construire la paix en RCA grâce au développement agricole »

Animateur : Jean-Christophe Dissart, urbaniste, professeur à l’UGA, membre de l’équipe «Justice sociale» UMR Pacte



Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Contact : 
Ewa Martin