Type de publication:

Articles

Source:

Politické Vedy (Political Sciences), Volume 14, p.75-85 (2011)

Numéro d'appel:

hal-00978122

URL:

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-00978122

Résumé:

The proposal we are developing here concerns a politics of forms. It is based on the inclusion of aesthetic criteria, namely landscape-related criteria, into public policies and associative mobilizations. The importance of a new environmental aesthetics acquired in the area of perceptions. Our forms, i.e., landscape, narrative and atmosphere, are operators aiming at rearticulating the private/public sphere, the spheres of the intimate, the spaces of the public. Setting out from aesthetic experience, as rendered problematic by Dewey, an American pragmatist philosopher, and from the aesthetic judgment as a way to make one's experience objective and as a place of passage and communication of a universal experience, we attempt to open up the public sphere, a concrete space, and one of dialogue, to different ways of apprehending the real - namely aesthetic ways - from those of scienceLa proposition que nous développons ici concerne une politique des formes. Elle s'appuie sur la prise en considération de critères esthétiques, notamment paysagers, dans les politiques publiques et les mobilisations associatives. Les formes auxquelles nous nous référons ici, à savoir le paysage, le récit et l'ambiance sont des opérateurs visant à réarticuler espace privé/espace public, espaces de l'intime, espaces du public. Un premier temps sera consacré à l'expérience de la forme. Pour Dewey, philosophe pragmatiste américain, la forme est le véhicule d'une reconnaissance de soi, d'une prise de possession de son espace comme espace vécu. Participe à cette reconnaissance ce qu'il appelle l'expérience esthétique la distinguant ainsi du jugement de goût kantien. Un deuxième temps du développement est consacré au passage entre expérience esthétique, jugement esthétique et espace public. Partant de l'expérience esthétique, telle que l'a problématisée Dewey, et du jugement esthétique comme mode d'objectivation de son expérience et lieu de passage et de communication d'une expérience universelle, nous tentons d'ouvrir l'espace public, espace concret et de dialogue, à d'autres types de saisies du réel - notamment esthétiques - que celui de la science. Un dernier temps de notre développement est consacré au paysage, au récit et à l'ambiance comme des formes essentielles de construction de l'espace public concret/abstrait.

Notes:

revue slovaqueHumanities and Social Sciences/Political scienceHumanities and Social Sciences/PhilosophyHumanities and Social Sciences/Art and art historyJournal articles

filet