Type de publication:

Articles

Source:

Revue des Sciences sociales, Presses Universitaires de Strasbourg, Ticket 60, p.26-35 (2018)

ISBN:

1623-6572

Numéro d'appel:

hal-01961220

URL:

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01961220

Résumé:

L’ambition de cet article est de proposer une lecture territoriale et critique, liant espace et temps des nouvelles contestations des frontières du Cameroun (pays ayant connu une triple domination coloniale : allemande, britannique et française). Ces contestations sont à l’œuvre autour et dans les actions du mouvement Boko Haram en territoire camerounais et dans la « crise anglophone » qui secoue ce pays depuis 2016. Elles concernent à la fois les frontières internes et celles externes. Il s’agit de faire cas des modalités selon lesquelles ces situations mettent en scène des réactivations singulières du passé et également des logiques d’instrumentalisation de ce capital symbolique qu’est l’histoire territoriale. En exploitant ces deux cas, l’article propose une réflexion sur les enchevêtrements entre passé et présent dans la dynamique territoriale (et frontalière) camerounaise et ses incidences éventuelles.

Notes:

Humanities and Social SciencesHumanities and Social Sciences/GeographyHumanities and Social Sciences/Political scienceJournal articles