Type de publication:

Articles

Auteurs:

Faure, Alain

Source:

Urbanisme, Publications d'architecture et d'urbanisme, p.21 (2018)

ISBN:

1240-0874

Numéro d'appel:

halshs-01790893

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01790893

Résumé:

En science politique et en sociologie politique, beaucoup de recherches sont consacrées à la translation qui s’opère entre les « problèmes » de société et les « solutions » de politiques publiques. On trouve notamment foison d’écoles de pensée qui décryptent le travail de médiation et la place du langage dans l’activité gouvernementale. C’est, pour reprendre une belle formule de Michel Foucault, toute la question « des mots du pouvoir [qui] font violence aux choses ». La politique est faite de récits qui racontent les désordres et les inégalités du monde, qui formulent des promesses pour le réparer et qui traduisent cette intelligibilité collective par des référentiels d’action publique. Mais comment décrypter la portée de cette violence symbolique quand la parole publique fait défaut et lorsque les arbitrages ne s’expriment que dans des cercles hyperspécialisés? Les Schémas de Cohérente Territoriale constituent ici, incontestablement, un joli cas d’école.

Notes:

Humanities and Social Sciences/Political scienceJournal articles

Equipe de recherche :