Type de publication:

Articles

Source:

Les cahiers du journalisme, Ticket n o 25 - Printemps/Été 2013, p.80-99 (2013)

Numéro d'appel:

halshs-00942167

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00942167

Mots-clés:

expérience vécue.

Résumé:

Le développement de pratiques informationnelles amateurs, plus ou moins structurées et pérennes, fait périodiquement ressurgir, sous des formes renouvelées, la question de la définition du champ journalistique et de sa construction en tant qu'espace professionnel. Les évolutions techniques, organisationnelles et sociales des médias conduisent également à interroger les catégories de " professionnel " et " amateur ", et leurs relations. Dans le domaine de l'information sportive, l'évolution du sport de haut niveau et son poids dans l'économie des médias, d'une part, la généralisation de la communication en réseau, d'autre part, suscitent des interrogations nouvelles sur la place et le rôle du journaliste de sport. Comment, dans cette configuration, le journaliste de sport peut-il asseoir sa légitimité en tant qu'informateur, reporter et critique ? Si l'intronisation de consultants, anciens sportifs chevronnés, assignait déjà au journaliste une place incertaine entre le pôle de l'expertise et celui de l'expérience vécue, avec les réseaux sociaux, la concurrence s'est encore renforcée. L'analyse des dispositifs d'information sportive sur le Web lors d'événements sportifs majeurs tels que les Jeux Olympiques montre que le journaliste de sport tire d'abord sa légitimité de la place qui lui est institutionnellement assignée dans le dispositif de médiatisation.

Notes:

Humanities and Social Sciences/Library and information sciencesJournal articles

filet
Tag biblio :