Type de publication:

Articles

Source:

Revue Politique et Parlementaire, Ticket 1063-1064, p.53-59 (2012)

Numéro d'appel:

halshs-00765792

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00765792

Résumé:

L'article retrace la désignation de la candidate écologiste, Eva Joly pour la dernière présidentielle, expliquant l'éviction de Nicolas Hulot lors des primaires, du fait de son rejet par le noyau militant ancien, et l'insuffisante mobilisation des nouveaux coopérateurs. Il montre ensuite que la campagne d'Eva Joly a été plombée par l'accord signé avec le PS lequel a entraîné l'évacuation quasi-totale de l'écologie. Enfin il révèle que l'échec d'EELV n'est pas tant dû à la personnalité de la candidate, qu'à la raison structurelle du vote utile, qui explique que les électeurs verts des Européennes ont reporté leurs suffrages sur le PS.

Notes:

Humanities and Social Sciences/SociologyJournal articles