Type de publication:

Articles

Source:

Revue française de sociologie, Centre National de la Recherche Scientifique, Volume 59, Ticket 1, p.71-98 (2018)

ISBN:

0035-2969

Numéro d'appel:

halshs-01744874

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01744874

Résumé:

Cette note critique étudie l’impact de la révolution dite « post-génomique » pour les sciences sociales à partir de cinq ouvrages publiés entre 2016 et 2017. Il s’agit non seulement d’introduire le lecteur français à l’actualité des débats dans les pays anglo-saxons sur la redéfinition en cours des frontières entre sociologie et biologie, mais également et surtout de contribuer à la réflexion sur l’évolution des pratiques de recherche interdisciplinaires. Une attention particulière est accordée au domaine émergent de l’épigénétique et à la manière dont il est représenté par ces ouvrages comme le lieu par excellence de la révolution post-génomique. L’article souligne l’importance pour les sociologues de prendre conscience des opportunités associées à cette révolution, tout comme de s’affranchir d’un certain nombre d’idées reçues. Il insiste également sur la nécessité de maintenir une distance critique suffisante par rapport à un domaine de recherche « prometteur ».

Notes:

Humanities and Social Sciences/SociologyJournal articles

Equipe de recherche :