Type de publication:

Articles

Auteurs:

Ihl, Olivier

Source:

Genèses. Sciences sociales et histoire, Belin, p.4-26 (2004)

ISBN:

1155-3219

Numéro d'appel:

halshs-00290961

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00290961

Mots-clés:

DistinctionsJournal articles

Résumé:

The author examines how honours were introduced into the realm of political economy as part of the genesis of a science of government ; how the traditional bienfaicts or kindnesses of the king were turned into a full-fledged governmental technique ; in short, how they became, under the name of competition, a method of incentive and classification of the public administrative agents in France, Great Britain and Italy. For the watchword soon became a commonplace : a science of merit held to pave the way for government by reward. The aim of this study is to grasp the conditions required for its invention and the degree of backing it received.L'auteur s'interroge, au titre de la genèse d'une science de gouvernement, sur l'entrée des honneurs dans le giron de l'économie politique. A la façon dont les traditionnels "bienfaicts" monarchiques se sont constitués en technique de gouvernement à part entière. En somme, à la manière dont ils sont devenus sous le label de l'émulation un mode de motivation et de classement des agents des administrations publiques, en France, en Grande-Bretagne et en Italie. Car très vite, ce mot d'ordre est devenu un lieu commun : celui d'une science du mérite réputée ouvrir la voie à un gouvernement par les récompenses. C'est à en comprendre les conditions d'invention mais aussi la force d'accréditation qu'est consacrée cette enquête.

filet