Type de publication:

Articles

Source:

Justice spatiale - Spatial justice, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, UMR LAVUE 7218, Laboratoire Mosaïques, Ticket 16, p.1-29 (2021)

ISBN:

2105-0392

Numéro d'appel:

hal-03321837

URL:

https://hal.inrae.fr/hal-03321837

Résumé:

This article proposes to question the meaning of the concepts of justice foncière and land justice. What do they bring to the analysis of inequities and relations of domination in farmland management in France? In what way do they help to renew the understanding of the sociopolitical production of rural and periurban spaces? First, we offer a literature review of both concepts. Land justice is not well known in France and is much more frequently used in English-speaking literature than justice foncière is in French-speaking literature. We then build an analytical framework in terms of justice foncière, which is applied to feelings of injustice regarding access to land property-rights, which we collected during surveys. Our results show how power relations reproduce structural land inequalities through local public action, an allocative justice dimension that is under-studied in land justice research, which most often focuses on claims related to historical traumas such as colonization. Conversely, we show how the adoption of a land justice perspective opens up intersectional avenues of and can help to reconsider French land history.Cet article propose de s’interroger sur le sens des concepts de justice foncière et de land justice. Qu’apportent-ils pour analyser les inégalités et rapports de domination dans la gestion du foncier agricole en France ? En quoi permettent-ils de renouveler l’appréhension de la production sociopolitique de l’espace rural et périurbain ? Nous commençons tout d’abord par un état de l’art du terme de « justice foncière » et du concept de land justice. Méconnue en France, la land justice est bien plus fréquemment employée dans la littérature anglophone que ne l’est la justice foncière dans la littérature francophone. Nous construisons alors un cadre d’analyse en termes de justice foncière qui est appliqué à des sentiments d’injustice dans l’accès aux droits fonciers rassemblés lors de nos enquêtes. Nos résultats indiquent comment les rapports de pouvoirs entretiennent la reproduction d’inégalités foncières par l’action publique locale. Cette dimension de justice allocative est en effet sous-étudiée dans les recherches sur la land justice qui portent le plus souvent sur les revendications liées à des traumatismes historiques tels que la colonisation. Réciproquement, nous montrons comment l’adoption d’une perspective de land justice ouvre des pistes de recherches intersectionnelles et peut aider à reconsidérer l’histoire foncière française.

Notes:

Humanities and Social Sciences/GeographyJournal articles