Type de publication:

Articles

Source:

Territoire en mouvement.Revue de Géographie et d'Aménagement, Université des Sciences et Technologies de Lille, Volume 2, p.57-71 (2007)

ISBN:

1954-4863

Numéro d'appel:

halshs-00380633

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00380633

Mots-clés:

agglomération lyonnaise

Résumé:

Four organisms in charge of urban studies and the conception of spatial planning have succeeded one other in the urban area of Lyon since the early sixties: the Urbanism Workshop of the City of Lyon, the Urbanism Workshop of the Urban Community of Lyon, the Urbanism Agency of the Urban Community of Lyon and last the Urbanism Agency for the Development of the Agglomeration of Lyon, which is still in operation. Each of them contributes towards the development of the metropolis, by introducing new approaches in elaboration and the running of urban policies at the local level. At the time of the elaboration of the SDAU (structure plan at the agglomeration level) and the POS (legally binding local land use plan) during the years of economic growth, the first two organisms constitute the penetration and spreading points for modern conceptions of planning, which are conveyed by the State services to the local actors, but also for interests and the point of view the local economical actors defend against State orientations. The Agencies are asserting themselves afterwards as centre of methodological innovation and creation of new forms of expertise. They work on strategic planning and territorial development, and also to enable the Urban Community of Lyon to define and lead an ambitious urban policy on the agglomeration territory.Quatre organismes successifs ont été en charge des études urbaines et de la préparation des documents de planification territoriale dans l'agglomération lyonnaise depuis le début des années 1960 : l'Atelier d'urbanisme de la Ville de Lyon, l'Atelier d'urbanisme de la Communauté urbaine de Lyon, l'Agence d'urbanisme de la Communauté urbaine de Lyon et enfin l'Agence d'urbanisme pour le développement de l'agglomération lyonnaise, qui est toujours en activité. Chacun a contribué et contribue aujourd'hui au développement de la métropole lyonnaise, en introduisant de nouvelles approches dans l'élaboration et la conduite des politiques urbaines au niveau local. Lors de l'élaboration du Schéma Directeur d'Aménagement et d'Urbanisme et du Plan d'Occupation des Sols durant les années de croissance, les deux premiers ont constitué des points de pénétration et de diffusion des conceptions modernisatrices portées par les services de l'Etat auprès des responsables locaux, mais aussi des intérêts et points de vue défendus par les acteurs économiques locaux en réaction aux orientations étatiques. Les deux Agences s'affirment ensuite comme des foyers d'innovation méthodologique et de création de nouvelles formes d'expertise au service de la planification stratégique et du développement territorial, dans un contexte d'ensemble de crise économique. Les travaux de l'Agence permettent à la Communauté urbaine de Lyon de concevoir et de piloter une politique urbaine ambitieuse à l'échelle de l'agglomération. Ils servent ainsi de trame fondamentale à l'organisation des services techniques communautaires, dans les champs de l'urbanisme et du développement économique notamment. Ce positionnement des Ateliers puis des Agences à l'avant-garde en matière d'études urbaines, comme leur capacité à diffuser une nouvelle culture managériale du développement urbain, favorisent l'émergence d'un pouvoir d'agglomération puissant au sein du Grand Lyon. Il n'empêche cependant pas le confinement de l'Agence dans un rôle d'étude et d'observatoire, quelque peu à l'écart de la mise en œuvre concrète des orientations des politiques urbaines, alors même que l'intercommunalité gagne en capacité d'action.

Notes:

Humanities and Social Sciences/Architecture, space managementJournal articles

filet
Tag biblio :