Type de publication:

Miscellaneous

Source:

(2015)

Numéro d'appel:

halshs-01220977

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01220977

Résumé:

Si le phénomène de métropolisation est plus que jamais présent dans les débats et les réflexions d'organisation territoriale, il reste cependant très peu appréhendé sous l'angle du vécu, des pratiques et des représentations des habitants et des usagers concernés. Pour éclairer cette dimension méconnue mais pourtant essentielle du processus, quatre équipes de recherche ont mené l'enquête à l'échelle de la région urbaine de Lyon-Saint-Etienne. Le projet présenté par Charles Ambrosino et Vincent Guillon, de l’Unité mixte de recherche PACTE (CNRS – Institut d’études politiques de Grenoble), se nourrissait de leurs précédents travaux, ainsi que des réflexions internationales sur le rôle de « l’écologie créative » dans le développement métropolitain. Partant de l’hypothèse que la métropole Lyon – Saint-Étienne serait le théâtre d’une rencontre particulièrement féconde entre les produits de l’art et les éléments techno-scientifiques présents sur le territoire, l’équipe proposait d’étudier les liens entre culture, créativité et espace urbain à partir du cas des arts numériques. Il s’agissait de s’intéresser aux usages de l’espace métropolitain par les professionnels du secteur ; à la structuration et à l’organisation de ce milieu créatif ; aux effets de celui-ci sur la formation d’urbanités nouvelles; et au rôle joué par les « ressources métropolitaines » dans ces processus.

Notes:

Humanities and Social Sciences/Architecture, space managementOther publications

Equipe de recherche :