Type de publication:

Articles

Source:

Politiques et Management public, Institut de management public, Volume 22, p.23-46 (2004)

ISBN:

0758-1726

Numéro d'appel:

halshs-00291007

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00291007

Mots-clés:

Politiques culturellesJournal articles

Résumé:

La régionalisation politique, inédite en France, que constitue la création de la Collectivité Territoriale de Corse, ainsi que le transfert de la conduite de pans entiers de l'action publique à cette nouvelle institution, offre un cas d'analyse particulièrement pertinent des effets de la régionalisation sur la conduite des politiques publiques. L'analyse des changements induits par la loi Joxe de 1991 sur le domaine de la culture, quasi entièrement dépendant des financements publics, permet de mettre en évidence la construction d'une nouvelle politique entre contrainte d'assumer l'héritage de l'Etat et recherche d'une voie autonome. Emergence de nouveaux acteurs (administration régionale, villes), affaiblissement du rôle de l'Etat et attente inquiète des professions et associations culturelles définissent la recomposition du réseau d'acteurs de la politique culturelle. Parallèlement la création d'une nouvelle instance politique amène une recomposition de la classe politique et permet une certaine intégration de la mouvance nationaliste exclue de pouvoirs locaux et départementaux.

filet