Type de publication:

Conference Paper

Source:

Congrès de l'Association française de science politique - ST 28 " Milieux politiques et milieux d'affaires : pour une sociologie comparée européenne. ", Strasbourg, France (2011)

Numéro d'appel:

halshs-00700688

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00700688

Résumé:

Bien qu'il ait été un très important chef d'entreprise, Silvio Berlusconi dans sa pratique de la recherche du consensus électoral et dans sa façon d'exercer le pouvoir au cours des années 2000 n'a pas été un bon serviteur du "capitalisme italien", en particulier parce que ses activités économiques l'orientaient dès le départ vers le marché intérieur (secteur du divertissement) en opposition avec la nature extrovertie de ce dernier sur la longue période, et parce qu'il a construit le consensus dont il a longtemps joui autour de la protection des avantages des secteurs les moins légalistes de l'économie et de la société italiennes.

Notes:

Humanities and Social Sciences/Political scienceConference papers