Type de publication:

Articles

Source:

NETCOM : Réseaux, communication et territoires, Netcom Association, Volume XXII, Ticket 3/4, p.pp. 225-234 (2008)

ISBN:

0987-6014

Numéro d'appel:

halshs-00345870

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00345870

Mots-clés:

mondialisation

Résumé:

This paper deals with the way ICT are likely to be used by local actors in the double purpose of both durable development of tourism and development of sustainable tourism. This analysis is based on the case of the Valley of Maurienne (Alps, France) which has been studied in the frame of a research project with France Telecom R&D department. <br />In order to conciliate integration in a globalized and demanding market (winter resorts), natural and human heritage (the mountain environment) and “territorial welfare” of inhabitants (“to live and to work at home”), local and socio-economic actors of the valley have been involved in the implementation of services corresponding to diversified uses' and users' fields. Yet these spheres are not really connected and are schematically related to two main purposes : on the one hand syndication of resources and on the other hand identity construction. In both cases existence of a well strengthened and shared territorial project seems to be a necessary but non sufficient condition for using ICT in a sustainable development perspective.A partir du cas de la Vallée de la Maurienne, étudié dans le cadre d'un contrat de recherche avec France Telecom R&D, cet article s'attache à la manière dont les TIC sont susceptibles d'être mobilisées par les acteurs locaux au service à la fois d'un développement durable du tourisme et du développement d'un tourisme durable. Dans l'optique de concilier tout à la fois l'inscription dans un marché mondialisé et exigeant (le tourisme hivernal), la valorisation et la préservation du patrimoine naturel et humain (l'environnement montagnard) et le maintien sur place des habitants (« vivre et travailler au pays »), les acteurs locaux et socio-économiques de la vallée se sont engagés dans la mise en place de services correspondant à des types d'usages et d'usagers diversifiés mais encore très largement disjoints et relevant schématiquement de deux registres : la syndication des ressources et la construction identitaire. Dans un cas comme dans l'autre, l'existence d'un projet et d'un processus de construction territoriale bien établis et partagés apparaît comme une condition -nécessaire mais non suffisante- d'une valorisation des TIC au service d'un développement durable.

Notes:

Financement de recherche FTR&DHumanities and Social Sciences/Library and information sciencesJournal articles

filet
Tag biblio : 
Equipe de recherche :