Type de publication:

Articles

Source:

Politique européenne, l'Harmattan, Volume 23, p.17-35 (2007)

ISBN:

1623-6297

Numéro d'appel:

halshs-00257407

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00257407

Mots-clés:

sécurité intérieure

Résumé:

Cet article propose d'analyser comment les administrations françaises impliquées en matière de coopération policière et judiciaire pénale ont modifié leurs organisations, savoirs, savoir-faire et croyances fondamentales en lien avec le processus d'intégration européenne. Pour ce faire, il s'appuie sur les outils proposés par A. Jordan (2003) croisant sociologie organisationnelle et approche néo-institutionnaliste. L'article met en évidence les adaptations organisationnelles et les nouveaux savoir-faire des administrations (ce que nous appelons des apprentissages de premier degré). Il souligne les concurrences interministérielles qui rendent difficile la fabrication de positions offensives dans les négociations européennes. Enfin, il examine les décalages qui existent entre modes opératoires des administrations nationales et logiques décisionnelles européennes, mettant en évidence la faiblesse d'apprentissages de deuxième degré.

Notes:

Humanities and Social Sciences/Political scienceJournal articles

filet
Tag biblio :