Type de publication:

Articles

Source:

Quaderni, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, Ticket 88, p.5-20 (2015)

ISBN:

0987-1381

Numéro d'appel:

halshs-01220108

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01220108

Mots-clés:

politique

Résumé:

Les séries sont porteuses d’utopie. Souvent de manière explicitement avouée, l’objectif de nombreuses d’entre elles est de réfléchir à ce qui fait « communauté », à ce qui la défait, et aux voies qui permettraient de la refaire. C’est précisément pour satisfaire ces ambitions que les séries relèvent de la fiction, et mettent en scène des situations et des personnages fictionnels, vecteurs d’univers, d’expérimentations et de solutions sociales alternatives. Elles portent à nos yeux des propositions créatives (esthétiques) et créatrices (narratives) en proposant une nouvelle « vérité » sur le monde dans lequel elles sont projetées. Elles exposent des projets utopiques et proposer un ordre où les corps soient à une autre place . L'ambition de cet article est de travailler tout ce que la fiction apporte au réel, et s’intéresser à la part fictionnelle de la fiction. C’est là la condition pour repenser l’usage des sciences sociales autour de l’objet séries, car elles ne sauraient fonctionner de la même façon selon qu’elles analysent un réel fictionnel ou une fiction réaliste.

Notes:

Humanities and Social Sciences/Political scienceHumanities and Social Sciences/Library and information sciencesJournal articles

filet
Tag biblio :