Type de publication:

Articles

Source:

Migrations Société, CIEMI, Volume 185, Ticket 3, p.65-80 (2021)

ISBN:

0995-7367

Numéro d'appel:

hal-03357746

URL:

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03357746

Résumé:

Comment sont hébergées les personnes venues chercher refuge et en demande d’asile dans la région grenobloise ? Par le moyen d’une enquête ethnographique effectuée auprès d’une quinzaine de collectifs citoyens qui ont vu le jour depuis 2015 dans les massifs montagneux entourant Grenoble, et des entretiens réalisés auprès des fonctionnaires de Grenoble-Alpes Métropole , nous analysons la question de la prise en charge en matière d’hébergement et répondons aux questions suivantes : qui organise cet accueil ? Selon quelles modalités ? Quelles relations entretiennent les acteurs solidaires de la société avec les institutions de l’État, notamment décentralisées ? L’étude sur le temps long, au cours des cinq années d’activité des collectifs citoyens, montre qu’ils sont les seuls à offrir un accueil inconditionnel. En effet, dès qu’il s’institutionnalise, l’accueil intègre des critères, produit des catégories, et par conséquent exclut en fonction des situations des personnes. En choisissant de garder en leur sein, parfois de manière informelle, toute personne exilée sans solution d’hébergement possédant ou non un statut reconnu par l’État, les collectifs citoyens se positionnent en opposition avec les dispositions et les pratiques de l’État et des collectivités territoriales. De plus, notre enquête montre les modalités et l’échelle du territoire de l’accueil inconditionnel créé par ces collectifs, soulignant le fait qu’ils font voler en éclats les cadres créés par l’administration. Ce territoire de l’accueil dessine un continuum spatial, organisé en réseau et englobant des espaces aux configurations topographiques variées, au-delà des limites administratives. Il peut éventuellement produire des complémentarités entre société civile et collectivités locales ; et il crée de l’autonomie là où les institutions publiques contrôlent et surveillent.

Notes:

POPSU MétropolesHumanities and Social Sciences/GeographyHumanities and Social SciencesJournal articles

Equipe de recherche :