Type de publication:

Conference Paper

Source:

Congrès de l'Association Française de Science Politique / Section 20 "Transferts institutionnels et convergences étatiques", Grenoble, France (2009)

Numéro d'appel:

halshs-00415775

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00415775

Résumé:

In the world of public policy, waves of innovations and new policy developments are usually followed by<br />movements of rationalisation. In this context, the creation of instruments of cooperation and coordination<br />is a classic policy response to rationalise public policy. We argue that mainstreaming is one of those<br />policy instruments. Indeed, considering recent negotiations on the EU's budget, mainstreaming has<br />emerged as a policy instrument dedicated to the rationalisation of European finances and policies. In that<br />sense, mainstreaming can be considered as a highly innovative instrument, whose introduction and<br />diffusion in different policy sectors took place when other stronger mechanisms of coordination have<br />failed. Based on a longitudinal and a comparative analysis of mainstreaming, its diffusion across several<br />EU policy domains (environment, gender and urban), and its restructuring, we assume that this policy<br />instrument has contributed to shaping this process of rationalisation. We will firstly characterize<br />mainstreaming and clarify its relationship with the integration principle across sectors. Secondly, we will<br />develop original assumptions on the diffusion of mainstreaming, by systematically analysing logics of<br />instrumentation in three European policy domains, as well as its relationship with the rationalisation of<br />European finances and policies. Thirdly, we will argue that the logic of mainstreaming leads to similar<br />unintended effects across sectors.A partir d'une analyse comparée de l'émergence et des effets du mainstreaming dans trois secteurs de<br />l'action publique européenne (environnement, égalité et anti-discrimination, urbain), cet article a pour<br />objet d'identifier les mécanismes de transfert et de diffusion à l'oeuvre. Le mainstreaming est un<br />instrument qui s'est particulièrement développé dans un certain type de politiques européennes depuis<br />une quinzaine d'années, en lien avec le principe d'intégration. Ces politiques se caractérisent par leur<br />faible ou incertaine légitimité et institutionnalisation, par des objets multidimensionnels, polysémiques et<br />ambigus, par des frontières floues, par le rôle central joué par la dimension du militantisme, y compris<br />au sein de l'appareil politico-administratif. Le papier s'organisera autour de l'hypothèse selon laquelle<br />le mainstreaming produit des effets similaires dans des secteurs différents et dispose donc de<br />caractéristiques spécifiques, notamment en termes de rationalisation de l'action publique. Le premier<br />objectif du papier sera de qualifier le mainstreaming (principe, instrument, etc.) et de clarifier sa relation<br />avec le principe d'intégration. Nous développerons ensuite des hypothèses relatives à la diffusion de cet<br />instrument d'action publique dans trois politiques publiques européennes, en identifiant de manière<br />systématique les logiques d'instrumentation à l'oeuvre. Enfin, nous montrerons que la dynamique propre<br />au mainstreaming produit des effets inattendus sur les politiques publiques concernées.

Notes:

NewGov; Centre d'études européennes de Sciences Po ParisDisponible sur : http://www.congresafsp2009.fr/Humanities and Social Sciences/Political scienceConference papers