Type de publication:

Articles

Source:

Mondes en Développement, De Boeck, Volume 37, Ticket 146, p.111-123 (2009)

ISBN:

0302-3052

Numéro d'appel:

halshs-00974280

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00974280

Mots-clés:

Vieille ville

Résumé:

This article explores the evolution dynamics of Aleppo's "old city" (in Syria) in order to reveal its principal factors and consequences. This work is based on a methodology that focuses on the academic research in economic history and interprets the results of an empirical study. In the first part, we analyze the endogenous factors that supported the economic expansion of Aleppo and the development of its textile activities during the Othman time, and in the second part we examine the multiple transformations that occurred on this urban territory at the XX century. From this analysis, we find out that in spite of the decline observed on several levels, the ancestral activities of the city survive until today thanks to the productive actors and the local socio-culture. As a conclusion, the article questions the territorial synergy and governance in this type of urban space. It interrogates particularly the relation between tourism and the traditional textile activities in addition to the role of patrimonial resources in the dynamics of local development.L'objet de cet article est d'examiner de près la dynamique d'évolution de la " vieille ville " d'Alep (en Syrie) afin d'en dévoiler les principaux ressorts et les conséquences. Sur la base d'une méthodologie qui s'appuie sur les travaux de recherche en histoire économique et qui interprète les résultats d'un travail empirique, il analyse dans une première partie les facteurs endogènes qui, à l'époque ottomane, ont favorisé l'expansion économique d'Alep et le développement de ses activités du textile puis, dans une deuxième partie, les transformations multiples intervenues sur ce territoire urbain au XXe siècle. De cette analyse, il ressort que, malgré le déclin quantitatif et qualitatif observé à plusieurs niveaux, les activités ancestrales de la ville survivent encore aujourd'hui grâce aux acteurs productifs et au milieu socioculturel local. En guise de conclusion, l'article esquisse un questionnement sur la synergie et la gouvernance territoriales dans ce type d'espace urbain. Il s'interroge notamment sur les liens entre tourisme et textile traditionnel et sur le rôle des ressources patrimoniales dans les dynamiques locales de développement.

Notes:

Cet article a été élaboré à partir d'une enquête de terrain effectuée auprès des artisans de la vieille ville (médina ) d'Alep. Cette enquête avait comme première motivation de dénombrer l'ensemble des ateliers traditionnels du textile et de préciser leurs lieux d'implantation : dix-neuf ateliers artisanaux ont ainsi été recensés dans des bâtiments traditionnels formels (i.e. connus de l'administration), auxquels s'ajoute un nombre non précisé d'ateliers informels établis au domicile du patron. Une fois l'atelier identifié et sélectionné, l'artisan faisait l'objet d'un entretien non directif. Les buts de ces entretiens consistaient: à déterminer le profil de l'artisan et les caractéristiques de la main-d'œuvre traditionnelle d'Alep; à mettre au jour l'organisation productive du territoire et son mode de régulation; à révéler les facteurs à l'origine de son dynamisme ou de son déclin et; enfin, à établir les caractéristiques de la production locale. La population enquêtée était composée de vingt-huit unités productives (dix-neuf ateliers enregistrés officiellement et neuf ateliers informels installés à domicile).Humanities and Social Sciences/Economies and financesJournal articles

filet
Tag biblio :