Type de publication:

Ouvrages

Source:

Odile Jacob, p.338 p. (2004)

Numéro d'appel:

halshs-00290510

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00290510

Résumé:

Qu'est-ce que la"tolérance zéro" ? Et la "police de proximité" ? Vit-on dans un "état d'insécurité permanente" ? Nos sociétés se dirigent-elles vers un "sécuritarisme" liberticide ? Ce livre fait le point sur la question de la sécurité aux Etats-Unis, en Angleterre, en France, en Italie et en Allemagne. Il fait apparaître les évolutions récentes grosses d'une révolution dans le rôle traditionnel de l'Etat : ainsi le recours croissant aux polices privées ou le rôle dévolu aux autorités locales. Il dresse un bilan contrasté des réformes de la police et de ses méthodes de travail dans différents pays confrontés aux mêmes problèmes : populations acculturées et déshéritées, gestion de villes tentaculaires, relations entre les policiers et les autres professionnels de la paix civile, juges, travailleurs sociaux, médiateurs, élus locaux. Un bilan où se profile notre avenir.<br />RESUME CATALOGUE<br />Depuis plus d'une dizaine d'années, le domaine de la sécurité a été traversé par des changements fondamentaux en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne, en Italie, aux États-unis. De nouvelles doctrines de police ont vu le jour, assorties de nouveaux mots d'ordre. Les plus fameux sont probablement "tolérance zéro" ou "police de proximité". On a pu tout aussi bien entendre que nous vivions dans un état d'insécurité permanente, ou encore que les tentatives de réformes policières ont pu être assimilées à du "sécuritarisme", terme vague s'il en est, dont on peut supputer qu'il veut indiquer la mise en place d'un État policier dans les démocraties occidentales. Certes, le caractère mal fondé de cette accusation tient probablement, d'une part, à l'ignorance des orientations nouvelles qui ont été données au travail policier, et d'autre part à une surestimation quant à l'étendue des changements réels dans l'activité des agents concernés. Elle témoigne surtout des ravages de la pensée par slogans qui dévore la place vitale nécessaire à l'analyse. Ce livre permet de revenir sur les mots d'ordre qui orientent l'action policière (police communautaire ou de proximité) ou guident les politiques (tolérance zéro, prévention par la médiation). Les études concrètes précisent que derrière un même terme se glissent des réalités très différentes d'un pays à l?autre. Loin de diagnostiquer une standardisation, ce livre montre la variété des configurations nationales et locales des systèmes de police. Les changements sont une réalité, mais portent plus sur la direction des systèmes de police (qui donne les ordres, fixe les normes) que sur les pratiques professionnelles elles-mêmes. L?affirmation d'une politique locale de sécurité est probablement le point clé des transformations que les démocraties occidentales ont vécu : le concept de "sécurité locale" est reconnu en Italie comme de valeur égale celui d'ordre public, la "police de proximité", même si elle connaît une éclipse en France, est devenue essentielle. En Allemagne, bien que le niveau fédéral ait des compétences limitées, à partir des années quatre-vingt-dix, des conseils de prévention ont été installés à l'échelon des régions, puis un peu plus tard des communes : la formule contractuelle n'est donc pas réservée aux États centralisés.