Type de publication:

Ouvrages

Source:

Economica, p.190 (2013)

Numéro d'appel:

halshs-00783094

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00783094

Résumé:

Dès le dix-huitième siècle, les arts de gouvernements reposent sur des connaissances scientifiques. Ces sciences de gouvernement marquent le passage, selon Michel Foucault, d'un régime dominé par les structures de souveraineté à un régime dominé par les techniques de gouvernement des populations. Reprenant ce questionnement sur une période plus contemporaine, l'ouvrage se penche sur les savoirs produits et utilisés par les différentes instances et dispositifs de gouvernement. Ces savoirs - voire ces sciences et technologies de gouvernement - sont porteurs de représentations, d'idées, de valeurs, de normes et d'intérêts qui sont constitutives de la réalité même de l'action publique. Le livre propose une lecture historique des formes de circulation des savoirs et sciences de gouvernement au cours des dix-neuvième et vingtième siècles. Les contributions se proposent de sortir des frontières nationales. Elles font de la circulation un point de vue scientifique pour saisir les formes de production et de mobilisation de savoirs dans l'action publique. L'ambition est bien de repérer les traductions, les appropriations d'idées, de techniques politiques venus d'ailleurs et qui vont favoriser une certaine innovation. Il ne s'agit plus de se contenter de parler de simple " diffusion ", d' " influence " ou même d' " emprunt ", mais bien de mettre au jour les processus sociaux qui participent à l'échange d'idée et de savoirs et à leur incorporation Mais ces circulations sont rendues possibles par la sédimentation matérielle, économique, diplomatique d'espaces. De tels espaces se construisent, s'ajustent, se dessinent. On observe des configurations à intensité variable, des architectures qui rendent la formation des sciences de gouvernement complexe, parfois difficile à saisir et amènent à inscrire le réseau et la circulation comme un moteur mais également une forme de gouvernement. Plus largement, cet ouvrage restitue un panorama éclectique des chantiers sur ce thème, par la diversité des bornes chronologiques, par l'ouverture géographique et la captation de nouveaux objets. Ce sont autant de nouvelles pistes de travail à explorer où la notion même de science de gouvernement est sujette à redéfinition(s)

Notes:

ISBN 978-2-7178-6516-5Humanities and Social Sciences/Political scienceDirections of work or proceedings

Equipe de recherche :