Type de publication:

Articles

Source:

Temporalités : revue de sciences sociales et humaines, Guyancourt : Laboratoire Printemps, Ticket 31-32, Nombre 31-32 (2021)

ISBN:

2102-5878

Numéro d'appel:

halshs-03136304

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03136304

Mots-clés:

bifurcation biographique, Coworking/ Travail collaboratif, mobilités résidentielles, organisation temporelle, télétravail

Résumé:

En s’intéressant aux rythmes et aux temporalités associés à l’utilisation des espaces de coworking, cet article a vocation à rendre compte de la manière dont les coworkers, en majorité indépendants et télétravailleurs salariés à distance, utilisent l’espace pour concilier vie personnelle et vie professionnelle, contraintes professionnelles et aspirations à un mode de vie. Nous montrons que la présence dans les espaces de coworking est fréquemment associée à des transitions et des bifurcations aussi bien professionnelles (reconversions, changement de statut) que résidentielles, mettant en évidence des rationalités qui relèvent du projet de vie. Confrontées à de nouvelles contraintes temporelles et spatiales générées par le statut de télétravailleur ou d’indépendant, ces personnes trouvent dans le coworking une manière de borner spatialement le travail. En offrant un lieu dédié à l’activité professionnelle, en instaurant des rythmes collectifs et en libérant l’espace domestique du travail, les espaces de coworking peuvent alors servir d’outils de régulation des temporalités. Cependant, alors que la littérature sur le coworking a beaucoup insisté sur sa dimension flexible et agile, notre étude met en évidence la permanence de l’importance des cadres spatiaux et sociaux de l’activité dans l’articulation entre rythmes individuels et sociaux.

Notes:

Humanities and Social Sciences/SociologyJournal articles

Equipe de recherche :