Type de publication:

Articles

Source:

Quaderni, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, Ticket 86, Hiver 2014-2015, p.23-37 (2015)

ISBN:

0987-1381

Numéro d'appel:

halshs-01137908

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01137908

Mots-clés:

true blood

Résumé:

Based on the observation of a qualitative gap in the production of contemporary television series, this article questions the increasing autonomy of dramas’ film material, through the organization of their temporality. These TV shows offer a political analysis on the meaning of collective time. The assumption is that time as it is staged in TV shows is a time of a political alternative; which is composed of anticipations and proposals able to rebuild the community. This alternate time originates in three movements: the serialization operation that builds a complex and slow narration; the likelihood of a plurality of present times and new characters able to embody them; and utopian proposals, which expose the gap between the series and the actual world.A partir du constat d’un saut qualitatif dans la fabrication des séries télévisées contemporaines, ce texte questionne l’autonomisation du matériau filmique des 'drama' à travers l’organisation de leur temporalité. Ces séries offrent en effet une réflexion politique qui porte sur le sens du temps collectif. L’hypothèse est que le temps mis en scène dans les séries est celui d’une politique alternative, un temps autre, fait d’anticipations et de propositions capables de refonder la communauté. A partir de trois mouvements : l’opération de mise en série qui joue sur une narration complexe et lente ; la vraisemblance d’une pluralité de présents, et de figures nouvelles capables de les incarner ; et un certain nombre de propositions utopiques, qui se conjuguent au futur dans l’écart entre les séries et le monde réel.

Notes:

Humanities and Social Sciences/Political scienceHumanities and Social Sciences/Library and information sciencesJournal articles

filet
Tag biblio :