Type de publication:

Articles

Source:

Rhizome, Orspere-Samdarra (2019)

Numéro d'appel:

hal-02108414

URL:

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02108414

Résumé:

Les processus de catégorisation des « publics » dans le champ des politiques sociales et de l’action sociale ont fait l’objet de nombreux travaux qui mettent en lumière la variété de ces processus (Brodiez-Dolino, 2015 ; Warin, 2010), qu’ils émanent principalement des acteurs politiques ou professionnels, qu’ils soient portés par les personnes concernées elles-mêmes (Pichon, 2001), ou construits au sein du champ scientifique. Dans le cadre de cet article  nous interrogerons les liens et cloisonnements entre deux catégories présentes à la fois dans les discours des acteurs des politiques sociales (décideurs politiques, intervenants sociaux, professionnels du secteur) et au sein du champ académique. Il s’agit, d’une part, de la catégorie des « sans-abri » (Gardella et Chopin, 2013) et, d’autre part, de celle des « Roms migrants » ou « Roms en bidonvilles » (Olivera, 2011).

Notes:

Humanities and Social Sciences/Political scienceJournal articles

Equipe de recherche :