Type de publication:

Book Chapter

Source:

European Integration an Industrial Relations. Inquiry and Search at the National and Inter-European level, Gutenberg, p.195-216. (ISBN 960-01-0996-6) (2004)

Numéro d'appel:

halshs-00286858

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00286858

Résumé:

Le partenariat social s'est développé en France à partir du milieu des années 1960 sans qu'aucune procédure ne régle explicitement les modalités d'association des "corps intermédiaires" à la définition et à la mise en oeuvre de l'action publique. Un regard rétrospectif permet notamment de mesurer à quel point l'association des représentants du "Capital" et du "Travail" à la production de l'intérêt général heurte le fond jacobin de la culture politique nationale. L'actualité récente témoigne à nouveau de ces équivoques : à travers l'initiative désormais labellisée du terme de "Refondation sociale", le patronat français vise à modifier le cadre institutionnel de la confrontation entre les intérêts des salariés et des employeurs, en donnant une plus grande place aux règles issues de la négociation entre partenaires sociaux par rapport à la loi et à la réglementation étatique. Mais toute la controverse qui a entouré l'initiative patronale témoigne de ce que, dans un pays où la doctrine de l'intérêt général a masqué l'implication effective des "intérêts particuliers" dans les régulations publiques, les acteurs apparaissent dans l'incapacité de concevoir les relations entre le politique et les relations professionnelles autrement que sur le mode de la concurrence.

Notes:

texte en grec). (versions anglaise et française disponibles