CLAIRE REVOL

Assistant Professor in space planning, philosopher
revolcl's picture
Institutional membership: 
Université Grenoble Alpes
Status: 
Assistant Professor (f)
Research areas: 
Philosophy of the urban
Urban aesthetics
Urban art
Research team: 
Office: 
1404

Onglet(s)

Présentation

I am engaged in philosophical research into the question of inhabiting and urban space-times, informed by a pluridisclinary approach (geography, architecture, development), drawing in particular on the thinking of Henri Lefebvre. I advocate a poetic approach to inhabiting in a complex world marked by global environmental change, in order to understand what is acting, what is at work, what can change and metamorphose through individual and collective action. My thesis work is entitled Rhythmanalysis in the Work of Henri Lefebvre (1901-91): a Contribution to Urban Poetics. It involves a comprehensive re-reading of Lefebvre’s work to understand what he wrote on rhythmanalysis, not as a qualitative methodology for observing rhythm and tempo, rather as a quest for an appropriate space-time capable of metamorphosing urban society. As such rhythmanalysis may be taken as an experimental Utopia.

Subject: 
La rythmanalyse chez Henri Lefebvre (1901-1991) : contribution à une poétique urbaine
Dates: 
October, 2009 to October, 2015
External supervisor(s): 
Jean-Jacques Wunenburger
Abstract: 

Cette thèse propose d'explorer les textes que Henri Lefebvre (1901-1991) a consacré à un projet de connaissance des rythmes, une « rythmanalyse », terme qu'il emprunte à Gaston Bachelard, pour contribuer à ce que nous appelons une poétique urbaine. Henri Lefebvre a laissé une œuvre fondatrice dans les études urbaines contemporaines en théorisant l'avènement de la société urbaine moderne et en produisant une théorie critique de l'urbanisme et des espaces et des temps sociaux qui en résultent. Nous montrons que la théorie critique est solidaire d'une poétique issue du romantisme révolutionnaire de l'auteur, qu'il développe au contact de pratiques artistiques, notamment celles de l'Internationale Situationniste. À l'encontre de ce qu'il analyse comme le processus d'abstraction de l'espace et du temps urbain, la rythmanalyse fait partie de la quête d'un espace-temps approprié à même de métamorphoser la société urbaine et de restituer le corps total, afin que l'urbain devienne l’œuvre de l'homme. Lefebvre ne propose pas seulement une méthodologie qualitative d'observation des rythmes, mais une expérimentation rythmanalytique, dont nous pouvons imaginer la pratique sous la forme de l'utopie expérimentale. La rythmanalyse fournit ainsi les idées directrices d'une poétique appliquée, à même de créer des formes, des textures et des styles pour l'habiter urbain. Cette poétique urbaine, à la fois création et connaissance, procède par des pratiques expérimentales et restitue le jeu rythmique qui enrichit l'expérience esthétique de l'espace et du temps urbain.