Publication Type:

Articles

Authors:

Ihl, Olivier

Source:

Revue française d'Histoire des Idées Politiques, L'Harmattan, Volume 23, Paris, France, p.35-54 (2006)

ISBN:

1266-7862

Call Number:

halshs-00087304

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00087304

Keywords:

Distinctions

Abstract:

The proclamation of equality brought about the abolition not only of privileges on the night of the 4th of August, but also of all the "feudal signs" on the 19th of June 1790. Badges of honor and the like were soon discredited. Nevertheless, marks of distinction did not altogether disappear during the French Revolution. "Absolute equality being the basis of the Constitution, rewards shoud be pondered so as not to injure it". This obligation was met through various procedures wich generalized a principle of honorific emulaton based on civic exemplarity.Pas de pire manifestation de la tyrannie, aux yeux des révolutionnaires, que le commerce des rubans et des médailles. Non seulement parce qu'il contredit le principe d'équivalence entre les hommes mais parce qu'il est associé, depuis la chute de l'Ancien Régime, au pouvoir honni de la noblesse. Proclamés égaux devant la loi, les citoyens furent-ils pour autant privés de signes de distinction ? Ce fut la conviction d'une historiographie qui s'attacha pendant longtemps à interpréter la suppression des dignités d'Ancien Régime comme l'entrée en souveraineté d'une « égalité abstraite » . Le citoyen, un être sans qualité ? C'est à cette question que tente de répondre cet article en examinant la genèse, les pratiques et les usages des distinctions honorifiques durant la période révolutionnaire.

Notes:

Humanities and Social Sciences/Political scienceHumanities and Social Sciences/HistoryJournal articles

filet
Tag biblio: